Déclaration intersyndicale de ce jour devant l’Assemblée nationale

Réforme des retraites, FO dit stop !

Article publié dans le cadre de la campagne Réforme des retraites, FO dit stop !

Paris, le 16 mars 2023

Mesdames et messieurs les député-es,

Comme vous, les valeurs démocratiques et les principes de la République nous habitent. Loin de s’opposer, la démocratie représentative et la démocratie sociale peuvent et doivent se compléter pour mieux prendre en compte les aspirations de nos concitoyens. C’est pourquoi l’intersyndicale vous demande avec force au nom de l’immense mouvement social et populaire opposé au recul de l’âge légal de départ en retraite de voter contre le projet de réforme.

70% de la population et 94% des travailleurs et travailleuses sont opposés à ce projet.

La nature injuste, brutale de la conception même de ce projet a immédiatement généré une unité syndicale d’une détermination, d’une solidité et d’une durée inédites.

Ensemble, parce que nos arguments sont justes et qu’ils résonnent avec puissance chez les jeunes inquiets pour leur avenir, les travailleurs, travailleuses et retraité(e)s, nous avons lors de 8 manifestations nationales réuni dans la rue des millions de gens de tous horizons et de tous statuts mobilisés pour le même objectif : que le gouvernement retire son projet.

Les expert-es, les professeur-es, les observateurs-trices, les spécialistes, quelle que soit leur opinion politique ont très majoritairement donné un avis très négatif sur ce projet de réforme.

Il faut maintenant se rendre à l’évidence.

Il y a une grande différence entre voter un projet douloureux faussement annoncé comme nécessaire et voter pour un contenu injuste, qui a fait l’objet d’approximations de la part de l’exécutif. Toutes nos organisations n’ont cessé de faire des propositions que le gouvernement a refusé d’examiner.

Déjà très heurtés par les contre-vérités et la surdité de l’exécutif sur le fond, les jeunes, travailleuses, travailleurs et les retraités sont également très choqués par l’utilisation de tous les artifices constitutionnels à laquelle se livre le gouvernement pour échapper au débat démocratique et passer en force sa réforme impopulaire.

L’Assemblée nationale et le vote de ce jour ont un rôle crucial pour stopper cette réforme fondamentalement injuste et déconnectée de la réalité du travail. Les parlementaires doivent rassurer les citoyen-nes sur leur capacité d’écoute, sur l’intérêt qu’ils portent à leurs attentes et à leurs souffrances. Il en va de la confiance que nos concitoyens peuvent encore avoir dans les institutions de la République.

Mesdames et messieurs les député-es nous vous demandons solennellement de voter contre le projet de réforme des retraites.

Tous les articles de la campagne

Chronologie