Défense de l’AFPA : montée en puissance de la mobilisation

Formation professionnelle par Evelyne Salamero

Manifestation pour l’AFPA du 6 décembre 2018 à Paris. Photos : F. Blanc

Plus nombreux que lors d’un premier rassemblement du 7 novembre, 2 000 manifestants ont défilé à Paris le 6 décembre jusqu’au ministère du Travail en défense de l’AFPA, à l’appel de FO et de trois autres syndicats (CFDT, CGT, Sud).

Le taux de grévistes a également augmenté dans les services de l’AFPA ce 6 décembre, avec plus de 35% de CDI en grève dans certains centres et des pointes à 90% dans d’autres.

Les agents s’opposent au projet de fermetures de 38 sites, qui priverait onze départements de cette structure dédiée à la formation professionnelle des adultes.

Rendez-vous avec le ministère le 14 décembre

Cela signifierait la fin du service public de formation professionnelle pour les adultes, dénonce la confédération FO, représentée à la manifestation par Nathalie Homand et Cyrille Lama.

A l’issue de la manifestation, la délégation des syndicats de l’AFPA, refusant d’être reçue par un conseiller, a obtenu un rendez- vous avec le directeur de cabinet de la ministre le 14 décembre.

Les organisations syndicales qui revendiquent le retrait du projet doivent se revoir le 11 décembre pour décider de la suite à donner au mouvement.

 

06122018Manif AFPA55

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

AFPA : les salariés plus que jamais mobilisés

Communiqué de FO par Nathalie Homand

L’AFPA (Agence pour le Formation Professionnelle des Adultes) joue un rôle primordial pour les stagiaires qu’elle accueille. Elle permet à de nombreuses personnes en grande précarité de retrouver du travail. Depuis le 17 mars 2020, tous les salariés de l’AFPA sont confinés mais en télétravail, ils assurent toutes les missions qui leurs sont déléguées et/ou attribuées.