Alerte :
Du 30 mai au 3 juin 2022 : XXVe Congrès confédéral à Rouen

Dégradation des Conditions de travail au Crédit Agricole Nord-de-France

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

© Francois HENRY

Communique de la FEC-FO - Section fédérale des O. Agricoles / CA.

Le 9 mai FO et la CFDT appellent l’ensemble des salariés du réseau commercial à manifester pour défendre leurs conditions de travail.

Il s’agit là de la conséquence de la mise en place en mai 2021 d’une réorganisation du réseau commercial, appelée « Tempo Commercial ».

Conséquences directes de cette réorganisation :

  Réduction des effectifs des agences locales de plus de 8 % (100 personnes).
  Suppression des accueils physiques dans 80 % des agences avec une mutualisation de cette activité sur tout le personnel des agences concernées.
  Transfert des appels téléphoniques des plateformes vers ces mêmes agences au nom de la « joignabilité », augmentant ainsi encore la charge de travail.

Aujourd’hui avec cette nouvelle réorganisation, les salariés restant ne sont plus en mesure de concilier l’augmentation de leur charge de travail et un service de qualité à la clientèle.

Après les Côtes d’Armor le 31 mars, le Finistère le 28 avril, et maintenant Nord‐de‐France le 9 mai, nous ne pouvons que constater la généralisation de la dégradation des conditions de travail au Crédit Agricole, lesquelles ont atteint les limites du supportable par les salariés.

Cette colère et ce ras‐le‐bol général sont amplifiés par une politique d’austérité salariale imposée dans un contexte économique de plus en plus tendu qui se manifeste, entre autres, par une inflation croissante et durablement installée, et face à des résultats commerciaux qui eux n’ont jamais été aussi bons.

De réelles négociations doivent s’ouvrir avant que cette colère ne se propage à l’ensemble des caisses régionales de Crédit Agricole.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Crédit Agricole Côtes d’Armor : les salariés vent debout contre des conditions de travail insoutenables et l’absence de reconnaissance salariale

InFO militante par Chloé Bouvier, L’Info Militante

Il y a des signes qui ne trompent pas : des départs, des arrêts maladies… Depuis plusieurs années, les salariés de la caisse régionale du Crédit Agricole Côtes d’Armor font face à des objectifs commerciaux inatteignables et anxiogènes ainsi qu’un rythme de travail infernal.