Démission surprise du Ministre d’Etat Nicolas Hulot

Communiqué de la FEETS-FO par FEETS FO

© HAMILTON/REA

D’Ornano, Crépeau, Bouchardeau, Carignon, Lalonde, Royal, Barnier, Lepage, Voynet, Cochet, Bachelot, Pelletier, Ollin, Juppé, Borloo, Kosciusko-Morizet, Bricq, Batho, Martin, Hulot… Les questions restent... et nous, nous sommes toujours là !

Lors de sa démission surprise de ce matin, le Ministre d’État Nicolas Hulot a fait part d’un constat que la Fédération Force Ouvrière de l’Equipement de l’Environnement, des Transports et des Services (FEETS-FO) dresse depuis plusieurs années :

 conflits d’intérêts au plus haut sommet de l’État ;

 logique libérale incompatible avec la préservation et la défense de l’environnement ;

 austérité budgétaire qui rend inopérante toute politique en matière d’aménagement, de transport, d’environnement…

Sur le dernier point en date de cristallisation concernant la question de la chasse, la FEETS-FO n’avait de cesse de dénoncer le fait que les agents des services concernés (Office nationale de la chasse et de la faune sauvage et agence nationale pour la biodiversité) étaient cantonnés dans l’incertitude sur leur avenir du fait des lobbies.

Suite à la démission du ministre N. Hulot, la FEETS-FO reste mobilisée sur la défense des 70 000 agents de son ex-ministère, en administration centrale, en directions régionales et départementales, dans les opérateurs, dans les services techniques. Ce sont bien eux qui sont les chevilles ouvrières de la mise en œuvre concrètes des missions relatives aux transports, à l’aménagement, aux infrastructures, à la biodiversité, à la politique de l’eau, aux milieux aquatiques…

Ce ministère est de ceux qui subissent le plus grand nombre de suppressions d’emplois et le projet CAP 2022 risque d’opérer des restructurations et démantèlements d’activités d’une rare violence sociale. Le départ de Nicolas Hulot intervient au moment où des choix budgétaires et politiques majeurs seront pris par ce gouvernement.

Dans ce contexte, la FEETS-FO appelle à la plus grande vigilance à ce que d’aucuns en profitent pour rendre le ministère de l’Ecologie et des Transports biodégradable !

La FEETS-FO exige l’arrêt des suppressions de moyens et d’emploi, ainsi que le rétablissement d’une chaîne ministérielle de mise en œuvre des politiques de ce ministère !

FEETS FO ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES

Sur le même sujet

Les fonctionnaires répondent au gouvernement par une grève le 22 mars

Service Public par Valérie Forgeront, journaliste L’inFO militante

Ce sera le jeudi 22 mars. Sept organisations syndicales sur neuf de la fonction publique dont l’UIAFP-FO (union interfédérale FO de la Fonction publique) annoncent pour cette date une journée de grève et de mobilisation. Les agents de l’État, de la territoriale et de l’hospitalière entendent ainsi répondre aux annonces faites ce 1er février par le gouvernement mais aussi à celles égrenées depuis le printemps.

Fonction publique : les raisons de la colère

Service Public par Alain Roussennac

Le profond malaise des fonctionnaires s’accentue au fil des ans sous l’effet conjugué du désengagement de l’État, de l’abandon ou de la privatisation des missions et des attaques sans précédent contre le statut de la fonction publique, dévoilées dans le rapport CAP 22.