Depuis soixante-quinze ans, libres et indépendants pour la justice sociale

Toute l’actualité

Article publié dans le cadre de la campagne 75 ans de Force Ouvrière

Décembre 1947, des syndiqués de la CGT motivés par un impérieux besoin d’indépendance font scission, fidèles à la Charte d’Amiens et à l’indépendance du syndicat vis-à-vis des partis politiques, des gouvernements, du patronat et de l’Église.

Les 12 et 13 avril 1948, 1 435 délégués, réunis en congrès et emmenés par Léon Jouhaux, créaient la CGT-Force Ouvrière.
Soixante-quinze ans plus tard, liberté, indépendance et défense acharnée des intérêts matériels et moraux des travailleurs, des salariés actifs, des chômeurs et des retraités par la négociation mais aussi le rapport de force et la grève lorsque c’est nécessaire sont dans l’ADN de FO, comme la défense des valeurs républicaines.
C’est sur ces bases que les militants de FO mènent depuis soixante-quinze ans leur action syndicale. En 2023, FO se bat toujours :
  pour l’amélioration de notre modèle social ;
  pour une meilleure redistribution des richesses ;
  pour l’augmentation des salaires, des pensions, des allocations et des minima sociaux ;
  contre la destruction des services publics, qui constituent le capital de ceux qui n’en n’ont pas ;
 contre toute forme de discrimination et d’inégalités.
Pour fêter nos 75 ans, une médaille d’anniversaire a été créée, en édition limitée de 3 000 exemplaires qui sera disponible à la boutique FO :
https://www.boutique-fo.fr/
Une exposition a été élaborée par le secteur de la Communication et la Documentation. Les documents de cette exposition sont issus de la GED, véritable coffre aux trésors de la mémoire de FO :
https://ged.force-ouvriere.fr/

Plus dans la campagne 75 ans de Force Ouvrière
Tous les articles de la campagne

Aux origines de la CGT-Force Ouvrière

InFO militante

1947, dans le monde un rideau de fer est tombé de la Baltique à l’Adriatique, la guerre froide s’installe… Dans une Europe exsangue après la guerre, le plan Marshall peut aider à la reconstruction. Moscou refuse. Rejetant la stalinisation et la politisation du syndicat, comme la restriction (...)

La naissance de la CGT-FO

Congrès confédéral 2022 à Rouen par Christophe Chiclet, L’Info Militante

Sur fond de tensions sociales accrues en France, dans un contexte international particulièrement explosif avec les prémices de la guerre froide : c’est dans cet environnement que FO voit le jour.

Aux origines de la CGT-FO

Histoire par Christophe Chiclet, L’Info Militante

Dans un contexte international très tendu, les syndicalistes libres et indépendants de France ont choisi, non sans difficulté, de quitter la « vieille maison » pour fonder la CGT-Force Ouvrière, refusant ainsi la stalinisation du syndicat, restant ainsi fidèles à la Charte d’Amiens.