« Depuis trop longtemps, dans ce pays, les gouvernements ont démissionné devant la conduite de l’économie »

RTL, jeudi 30 mai 2019 par Yves Veyrier

Yves Veyrier le secrétaire général de Force ouvrière était invité à l’antenne de RTL. Elizabeth Martichoux l’interrogeait notamment sur General Electric, Renault-Fiat, la Fonction Publique et les Européennes.

General Electric :

« Depuis trop longtemps, dans ce pays, les gouvernements ont démissionné devant la conduite de l’économie. En France, depuis trop longtemps, on pense que l’État n’a plus de rôle à jouer en matière de conduite de politique industrielle. Or le marché ne résout pas les problèmes, il en crée »

Renault - Fiat :

« Comment s’assurer que cette fusion sera productive d’emplois en France, sans se retrouver dans une situation où les intérêts d’un actionnaire étranger / privé l’emporteront sur les emplois »

Fonction Publique :

« On a l’objectif de se faire entendre. Il faut que ce gouvernement entende qu’il y a un rejet unanime des fédérations des fonctionnaires du projet de loi qui est en cours d’examen au Parlement, dit de transformation de la fonction publique », explique-t-il. Pour lui, « les syndicats n’ont pas d’autres moyens s’ils ne sont pas écoutés autour de la table des négociations, que de mettre la pression. Il faut que le gouvernement entende (...) Notre objectif n’est évidemment pas de perturber ceux qui sont directement en bout de chaîne du service public ».

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Sur le même sujet

Aides publiques : l’absence d’engagement des entreprises fait défaut

Economie par Valérie Forgeront

Les pouvoirs publics doivent-ils encore aider sans contreparties des entreprises, voire des multinationales lesquelles ne sont pas forcément dans le besoin ? Que faire face à des patrons qui empochent des aides publiques, ne préservent pas les emplois et mettent la clé sous la porte pour aller voir si la compétitivité est meilleure ailleurs ? Pour FO l’État doit prendre ses responsabilités.