« Depuis trop longtemps, dans ce pays, les gouvernements ont démissionné devant la conduite de l’économie »

RTL, jeudi 30 mai 2019 par Yves Veyrier

Yves Veyrier le secrétaire général de Force ouvrière était invité à l’antenne de RTL. Elizabeth Martichoux l’interrogeait notamment sur General Electric, Renault-Fiat, la Fonction Publique et les Européennes.

General Electric :

« Depuis trop longtemps, dans ce pays, les gouvernements ont démissionné devant la conduite de l’économie. En France, depuis trop longtemps, on pense que l’État n’a plus de rôle à jouer en matière de conduite de politique industrielle. Or le marché ne résout pas les problèmes, il en crée »

Renault - Fiat :

« Comment s’assurer que cette fusion sera productive d’emplois en France, sans se retrouver dans une situation où les intérêts d’un actionnaire étranger / privé l’emporteront sur les emplois »

Fonction Publique :

« On a l’objectif de se faire entendre. Il faut que ce gouvernement entende qu’il y a un rejet unanime des fédérations des fonctionnaires du projet de loi qui est en cours d’examen au Parlement, dit de transformation de la fonction publique », explique-t-il. Pour lui, « les syndicats n’ont pas d’autres moyens s’ils ne sont pas écoutés autour de la table des négociations, que de mettre la pression. Il faut que le gouvernement entende (...) Notre objectif n’est évidemment pas de perturber ceux qui sont directement en bout de chaîne du service public ».

Yves Veyrier Ex-Secrétaire général de Force Ouvrière

Sur le même sujet

Renault : FO d’accord pour anticiper l’avenir, mais sans oublier le présent

Fédération FO Métaux par Métaux

Avec le projet « Re-Factory » présenté le 25 novembre pour le site de Flins, Renault fait un pari sur l’avenir : celui de passer de la production de véhicules neufs au reconditionnement de véhicules d’occasion, au traitement de fin de vie des véhicules et de leurs composants avec une ambition de 3 000 emplois à l’horizon 2030.