Des branches qui ne serviraient plus beaucoup à négocier

Emploi et Salaires par  Mathieu Lapprand

Article publié dans le Dossier Loi Travail

La communication gouvernementale ne recule devant aucun artifice quand elle affirme que le texte de loi « renforce » les branches. En effet, le texte précise : « La négociation de branche vise à définir des garanties s’appliquant aux salariés employés par les entreprises d’un même secteur, d’un même métier ou d’une même forme d’activité et à réguler la concurrence entre les entreprises de ce champ. »

Mais dans la mesure où les accords d’entreprise permettront de déroger aux normes de la branche, la portée de ces accords de branche sera mécaniquement réduite. Le mouvement de décentralisation de la négociation au niveau de l’entreprise apparaît donc contradictoire avec le rôle de régulation de la concurrence des branches.

« Un service d’appui aux entreprises »

Le texte de loi prévoit en revanche de mettre en place des commissions visant à exercer des « missions d’observatoire de branche », de veille des conditions de travail et d’emploi. Pour FO, la multiplication de ce type de missions laissera peu de temps pour la négociation. D’autre part, la création d’un « service d’appui aux entreprises » suscite des interrogations, en effet les services aux entreprises relèvent des fédérations patronales et ne peuvent être gérés paritairement.

 Mathieu Lapprand Journaliste à L’inFO militante

Plus dans le Dossier Loi Travail
Tous les articles du dossier

Interdiction de manifester contre la loi travail : Halte à l’autoritarisme

Emploi et Salaires par Union des Cadres et Ingénieurs

Une fois de plus le gouvernement fait le choix de l’autoritarisme. En interdisant la manifestation contre la loi travail prévue ce jeudi 23 juin, il porte délibérément atteinte à une liberté fondamentale. Prenant notamment comme prétexte la fatigue réelle des forces de l’ordre actuellement sur tous les fronts, le gouvernement laisse entendre qu’il n’a plus aucune autre force que l’interdiction.

Loi Travail : communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL du 6 avril 2016

Mobilisation

Les confédérations et organisations syndicales de salariés FO,CGT, FSU et Solidaires, d’étudiants et lycéens UNEF, FIDL et UNL, réunies au siège de FO ce soir, 6 avril, ont publié un communiqué commun. Elles appellent à faire du 9 avril une mobilisation unifiant toutes les catégories sociales et professionnelles pour le retrait du projet de loi Travail. Elles prévoient d’ores et déjà une nouvelle journée de grève interprofessionnelle et de manifestations le 28 avril.