Des services d’urgences en détresse l’été, faute de médecins

Service Public par Françoise Lambert, journaliste L’inFO militante

Certains services d’urgences ont dû fermer cet été, totalement ou partiellement, en raison d’une pénurie de médecins. L’hôpital de Firminy (Loire) a suspendu l’accueil aux urgences la nuit depuis le 21 juillet. Celui de Saint-Vallier (Drôme) a dû faire de même entre le 20 juillet et le 24 août. Quant à l’hôpital de Valognes (Manche), il a fermé ses urgences pendant huit jours, à partir du 6 août. « La situation devient très problématique, l’hôpital ne peut plus remplir sa mission correctement, indique Luc Delrue, de la Fédération FO Santé, il est absolument nécessaire de renforcer les effectifs dans les établissements hospitaliers, et notamment aux urgences. »

Sur le même sujet