Discours d’Emmanuel Macron : Réaction d’Yves Veyrier, Secrétaire général de FO

BFM le 9 novembre 2021 par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière


Journaliste BFM : Bonsoir Yves Veyrier, vous êtes secrétaire général du syndicat Force Ouvrière. Qu’avez-vous retenu du discours d’Emmanuel Macron ?

Yves Veyrier : J’ai retenu évidemment que la réforme des retraites ne va pas revenir dans les jours, semaines et les mois qui viennent. J’avais appelé à ce que ce ne soit surtout pas le cas, parce qu’on a besoin d’apaisement, dans une situation où l’on est sous le régime, toujours, de cette pandémie. Donc, cela n’était franchement pas le moment de faire revenir ce sujet. Même si je comprends bien qu’il n’en abandonne pas complètement l’idée. Je déplore, d’ailleurs, que cela risque de devenir un sujet de campagne présidentielle, de campagne politique. Parce que nous ne pourrons pas nous taire ! Nous ne sommes pas d’accord avec le fait qu’on doive obligatoirement reculer à nouveau l’âge de départ en retraite. Je le redis ! Un salarié sur deux, aujourd’hui, qui fait valoir sa retraite n’est plus en emploi. Donc reculer l’âge de départ pour ceux et celles qui ont encore un boulot conduira globalement à baisser les pensions de tous les autres. J’y suis opposé, je reste déterminé là-dessus.

Le fait qu’il ait parlé du travail en associant chômage à inactivité est une erreur. C’est l’obstination de ce gouvernement. Il met en avant sa réforme de l’assurance chômage. Ce contre quoi il faut absolument lutter si l’on veut revaloriser le travail, ce sont les contrats courts, ceux que subissent les demandeurs d’emplois, qui vont, là, subir les conséquences de la réforme de l’assurance chômage.

Et, c’est revaloriser les salaires. Pour que le travail paie, il faut que les salaires augmentent. Et il fallait, et il faut, que le Smic augmente, parce quand le Smic augmente – et il manque un vrai « coup de pouce au Smic » - hé bien on booste les négociations de salaires dans toutes les grilles, dans toutes les branches d’activité.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Secrétaire général de Force Ouvrière

Sur le même sujet

Déclaration de la commission exécutive confédérale FO du 9 septembre 2021

Communiqués de FO par Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière

Alors que la situation demeure sous l’emprise de la pandémie de Covid-19 et de ses conséquences sanitaires, économiques et sociales, la Commission exécutive confédérale FO réaffirme que la priorité doit être à la mise en œuvre des moyens indispensables pour protéger la santé de la population et des salariés en particulier, dont fait partie aujourd’hui la vaccination à laquelle chacun doit pouvoir accéder.