Discours de la Première Ministre - Oui à la « Nationalisation » mais…. Mais non au retour d’Hercule !

Fédération FO Energie par Énergie et Mines

Communiqué de FO Energie et Mines

Si FO peut saluer l’annonce du retour de l’État à 100 % dans le capital d’EDF, il n’en demeure pas moins que cette annonce ne règle aucun problème.

Le statut juridique reste celui d’une Société Anonyme.

Le spectre d’une réforme, réorganisation, d’EDF service public intégré dès septembre demeure très présent.

Mme Borne ne dit pas vouloir extraire EDF et le service public de l’Énergie de la volonté du Traité européen de mise en concurrence des énergies et de l’exigence de démantèlement qui était très présente dans le débat sur Hercule.

Pour FO, cette annonce est un premier acte qui doit conduire à construire un Pôle Public de l’Énergie Nationalisé, garant des missions confiées par la loi de 1946, de cohésion républicaine, d’aménagement du territoire, d’indépendance énergétique, auquel s’ajoute la mission primordiale d’être moteur dans la Transition Énergétique.

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Le gouvernement veut accélérer le projet Hercule de démantèlement d’EDF : FO réitère sa totale opposition à ce projet

Fédération FO Energie par Énergie et Mines

Depuis plusieurs jours, les informations s’accumulent sur l’avancée des négociations entre la France et la Commission européenne sur une nouvelle régulation du nucléaire ayant comme contrepartie le démantèlement d’EDF connu sous le nom de projet Hercule, qui serait lancé dans la foulée de cet accord.

FO soutient la proposition de loi de nationalisation d’EDF

Fédération FO Energie par Énergie et Mines

Accompagné de ses collègues Olivier Faure et Boris Vallaud, le député Philippe Brun est venu présenter hier matin, devant le siège d’EDF, sa proposition de loi de nationalisation du Groupe, opération qui rendrait son capital incessible, au contraire de l’OPAS de l’État.

Résolution Comité confédéral national des 3 et 4 novembre 2021 – adoptée à l’unanimité

Communiqué de FO

Réuni à Paris les 3 et 4 novembre 2021, le CCN rappelle l’indépendance de la CGT-FO à l’égard du patronat, des gouvernements, des partis, des groupements ou rassemblements politiques, des sectes philosophiques et religieuses. Il réaffirme son attachement à la Charte d’Amiens et d’une façon générale, son indéfectible opposition à toute influence extérieure au mouvement syndical. Le syndicalisme ne doit pas lier son destin à celui de l’État, rappelant ainsi le préambule des statuts de la CGT-FO.