Disparition du Crédit Foncier : Inacceptable pour les 2200 salariés !

Emploi et Salaires par Finances

© Laurent CERINO/REA

Communiqué de la Fédération des Finances FO

A peine un mois après sa prise de fonctions, le nouveau Directeur Général de BPCE a annoncé la disparition de sa filiale du Crédit Foncier, avec toutes les conséquences sociales qui en découlent.

Les activités du Crédit Foncier, pourtant bénéficiaires de 33 milliards d’euros en 2017, seraient intégrées, dès 2019, dans le réseau du groupe Banques Populaires et Caisse d’Épargne.

C’est un coup dur apporté au secteur immobilier et à ses clients.

Pour les salariés du Crédit Foncier le coup est encore plus rude !

Ils ont hélas été habitués par le passé à de nombreuses restructurations et à un resserrement de leur réseau, sans qu’à un moment un réel plan stratégique à long terme ne leur soit présenté.

Cette vision peu prospective a été dénoncée par le syndicat FO du Crédit Foncier à de multiples occasions et dans toutes les instances où il siégeait.

L’engagement du groupe de proposer un poste à l’ensemble des salariés du Crédit Foncier est la moindre des choses, mais est-il réalisable ?

Faut-il encore connaitre quelles seront les conditions offertes pour des reclassements internes et des départs volontaires ?

Le projet est rejeté en l’état par l’ensemble des organisations syndicales représentatives des personnels.

Dans une période d’aussi grandes incertitudes pour les salariés, les militants FO du Crédit Foncier s’investiront pour les informer, revendiquer et combattre ce projet qui remet en question, d’une part l’économie du secteur immobilier, d’autre part leurs garanties individuelles et collectives.

FO Finances apporte son soutien plein et entier aux salariés du Crédit Foncier dans leur combat et fait toute confiance aux militants FO du Crédit Foncier pour défendre au mieux leurs intérêts.

Finances Secrétaire général

Sur le même sujet

De 25 000 à 30 000 emplois menacés dans les banques

Emploi et salaire par Clarisse Josselin

Malgré les milliards d’euros de bénéfices engrangés par les banques en 2016, les plans sociaux se multiplient, des agences ferment, les salaires stagnent et les conditions de travail se dégradent dans la branche. FO lance l’alerte et en appelle au gouvernement.

Chômage : champion toutes catégories, halo quoi...

Revue de presse par Michel Pourcelot

S’appuyant sur des chiffres publiés le 25 octobre par le ministère du Travail, le gouvernement s’est félicité d’une baisse historique du chômage et de l’inversion de sa courbe, laissant septiques opinion et médias face aux chiffres en dents de scie qui ne cessent de se succéder. Entre courbes et (...)