Dispositions relatives à la situation des salariés dans le contexte du « confinement »

Communiqué de FO par Yves Veyrier

© Gilles ROLLE/REA

A la suite d’échange avec le ministère du travail faisant suite aux annonces du gouvernement concernant la mise en œuvre du « confinement », nous avons obtenu les précisions suivantes qui ont fait l’objet d’un communiqué du ministère du travail.

Doivent impérativement rester à la maison les salariés :
 malades ou particulièrement vulnérables ;
 qui sont l’un des deux parents qui assure la garde d’un enfant de moins de seize ans dont l’établissement scolaire est fermé ;
 qui sont en chômage partiel ;
 qui travaillent à distance (télétravail).
L’employeur est tenu d’organiser un travail à distance.
Il est estimé que plus de 4 postes de travail sur 10 sont praticables à distance.
Lorsque les salariés sont obligés de se rendre physiquement sur leur lieu de travail, parce que leur travail ne peut être effectué à distance et ne peut être différé, l’employeur est tenu de respecter et faire respecter les gestes barrières sur le lieu de travail.

A ce titre, il est précisé que :

« les entreprises sont invitées à repenser leurs organisations pour :
 Limiter au strict nécessaire les réunions :

  • la plupart peuvent être organisées à distance ;
  • les autres doivent être organisées dans le respect des règles de distanciation ;

 Limiter les regroupements de salariés dans des espaces réduits.
 Les déplacements non indispensables doivent être annulés ou reportés ;
 L’organisation du travail doit être au maximum adaptée, par exemple la rotation d’équipes
. »

Enfin, pour ce qui est des déplacements pour se rendre au travail :
Les attestations des employeurs mentionnées par le ministre de l’intérieur ne seront pas exigées demain mardi 17 mars.

Stopper les licenciements

Enfin, lors de la réunion en téléconférence hier, nous avons appelé à ce que toute velléité de licenciement soit stoppée, dans la mesure où l’effort de l’État de prise en charge de l’activité partielle est massif. Nous avons aussi demandé que toute procédure de licenciement en cours soit stoppée.

Yves Veyrier Ex-Secrétaire général de Force Ouvrière

Tous les articles du dossier

Protéger les salariés au service des personnes âgées, handicapées, assistantes maternelles …

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Ce matin, lors de la réunion en audio conférence avec le président de la République, le Secrétaire général de FO a fait part de la très forte préoccupation concernant à la fois les personnels de santé et les salariés des services à domicile, qui sont mobilisés, auprès des personnes âgées, handicapées, et des assistantes maternelles et enseignants pour la garde des enfants d’autres salariés eux-mêmes mobilisés.

Plan de relance européen : l’urgence qui traîne en longueur

Europe par Evelyne Salamero

Jeudi 23 avril, les chefs des États membres de l’Union européenne ont déclaré travailler à la mise en place d’un Fonds pour la relance. Sans plus. Ne parvenant toujours pas à se mettre d’accord sur la nature et la portée exactes de ce fonds, ils ont demandé à la Commission européenne de formuler d’urgence des propositions.

Chimie : grève pour une reconnaissance salariale chez le leader du sodium MSSA

Coronavirus / Covid19 - Pandémie par  Valérie Forgeront

En grève depuis le 17 avril à l’appel de FO, les salariés de la production de l’entreprise chimique MSSA, ex-Métaux spéciaux et n°1 mondial de la fabrication de sodium liquide, demandent que reprennent les négociations salariales et que le travail qu’ils n’ont cessé de fournir, malgré la crise, soit reconnu via une prime spécifique. Pour toute réponse, la direction de ce site, classé Seveso, tente de faire cesser la grève.