Drame chez Ugitech : FO solidaire des salariés

Fédération FO Métaux par Métaux

Logo Ugitech

Suite au tragique accident survenu le 3 janvier sur le site Ugitech d’Ugine (Savoie), la Fédération FO de la métallurgie exprime son soutien et sa solidarité à la famille du salarié disparu et à l’ensemble de ses 1 400 collègues.

L’effondrement d’un pont roulant d’une quinzaine de mètres, consécutif à la rupture d’une poutrelle, a entraîné dans la matinée du 3 janvier la chute de la poche d’acier en fusion de 40 tonnes qu’il transportait, ainsi que celle du pontier en cabine qui était à la manœuvre et est décédé suite à l’effondrement. L’incendie qui a suivi l’accident a conduit à l’évacuation du site.

Face à ce drame humain, les premières pensées de notre organisation vont à la famille du salarié disparu et à l’ensemble de ses collègues, auxquels nous présentons nos sincères condoléances. La sécurisation des installations, en cours, nécessitera une fermeture de plusieurs jours, voire plusieurs semaines, qui aura des conséquences sur l’activité du site et conduira probablement à du chômage partiel. Notre organisation syndicale veillera avec ses représentants, après le drame humain, à ce que cela n’aboutisse pas à un drame social et industriel.

Au-delà, un accident de cette ampleur dans un complexe industriel centenaire, juste après une période de maintenance hivernale, pose inévitablement la question des conditions de sécurité sur le site. L’enquête ouverte par le parquet d’Albertville devra faire toute la lumière sur les circonstances de cet accident, afin que ce type de drame ne se reproduise plus.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Éducation nationale : succès de la première mobilisation pour des recrutements immédiats

InFO militante par Evelyne Salamero, L’Info Militante

En grève nationale à l’appel de six organisations syndicales, dont FO, plusieurs milliers de personnels des écoles, collèges et lycées ont manifesté dans tout le pays pour obtenir des recrutements immédiats, alors que le protocole sanitaire élaboré par leur ministère est inapplicable tant les classes sont surchargées.