Ecole : aie confiance

Le mot par Michel Pourcelot

Marta NASCIMENTO/REA

Ecole de la vie, de pensée, de conduite, école de la République… Les écoles ne manquent pas mais à l’heure de la rentrée, celle qui fait singulièrement débat c’est l’école « de la confiance ». Y enseigne-t-on à avoir confiance tel le serpent Kaa dans le Livre de la Jungle ? La loi dite Blanquer, qui la promeut, reste muette sur le sujet. Promulguée pendant les grandes vacances scolaires, elle a surtout suscité une forte défiance. Une grève inédite d’examinateurs lors du dernier bac l’a fort mal notée. Il faut dire que qu‘on y retrouve les travers philosophiques de l’école libérale, avec notamment la diminution des moyens pour l’école publique.

L’ivraie et le bon grain

En outre, elle instaure des « établissements publics des savoirs fondamentaux » (EPSF), une « école du socle », concernant la période de scolarité obligatoire, primaire et collège. Un socle très commun résultant d’une réduction par fusion digne d’une école de comptabilité. A l’autre bout, ont été créés les établissements publics locaux d’enseignement international (Eplei). Ces derniers devront être un « levier majeur d’attractivité nationale et internationale » qui, de la maternelle à la terminale, « valorisera des parcours d’excellence orientés vers l’international ».

On retrouve l’effet levier, l’attractivité, la valorisation et l’international. Toute une école...

Michel Pourcelot Journaliste

Sur le même sujet

Ecoles maternelles : grève des agents territoriaux spécialisés

Mobilisation par Evelyne Salamero

Pour la deuxième fois en un mois et demi, les Atsem (Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) étaient en grève ce 1er février, et ont organisé des rassemblements à Paris et en province, à l’appel de FO, de la CGT et de la FAFPT (fédération autonome). Ces fonctionnaires territoriaux, des femmes à 99%, assistent quotidiennement les enseignants. Elles revendiquent notamment un poste à temps complet par classe.

Elections Fonction Publique : Un très bon résultat à l’Education nationale

Actualités par Yves Veyrier

A l’Éducation nationale, sur près d’un million d’électeurs (990 278 inscrits) et avec un taux de participation en hausse de 3,19% (413 259 suffrages exprimés donnent une participation de 41,73%), FO est une des deux seules organisations syndicales à progresser sur le vote pour la composition du CTM (Comité technique ministériel).