EDF : Après la grève, les fédérations exigent le retrait définitif du projet Hercule d’ici le 10 octobre

Service Public par Evelyne Salamero

Pas moins d’un agent sur deux du groupe EDF en moyenne, rejoints par des électriciens d’autres entreprises étaient en grève ce jeudi 19 septembre à l’appel de FO ainsi que de la CGT, la CGC et la CFDT, avec des taux atteignant 65%, 80% voire 100% dans de nombreux centres de production. Fortes de l’ampleur de cette mobilisation, les fédérations syndicales mettent en demeure le gouvernement et la direction d’EDF de retirer définitivement le projet (dit Hercule) de scission du groupe. D’ici le 10 octobre. Faute de quoi, elles appelleront à de nouvelles actions communes.

Concocté par la direction à la demande du président de la République et présenté aux organisations syndicales le 20 juin, le projet baptisé « Hercule » par ses concepteurs consiste en un éclatement de l’entreprise en deux entités distinctes. L’État qui détient actuellement 80% de la totalité du groupe, garderait 100% du nucléaire, du thermique à flamme et de l’hydraulique (sous réserve pour ce dernier secteur que Bruxelles donne son feu vert), activités qui seraient regroupées dans la maison mère. Mais, la deuxième entité, appelée « filiale verte » serait ouverte au secteur privé. Elle inclurait les activités les moins coûteuses ou susceptibles de rapporter le plus : la branche commerce, les énergies renouvelables, le réseau de distribution (Enedis), et la production dans les Drom-Tom (SEI).

Ce jeudi 19 septembre, en cessant massivement le travail et par de nombreux rassemblements, à Paris devant le ministère de la Transition écologique, mais aussi devant les préfectures en province, les électriciens et gaziers ont clairement exprimé leur refus de ce projet. Avec des taux de grévistes allant jusqu’à 100% sur certains sites, les baisses de production ont débuté dès le mercredi 18 septembre à 21h.

Dans un communiqué de ce 20 septembre, l’interfédérale, à laquelle la Fnem-FO (fédération de l’Energie et des Mines) participe, salue très solennellement l’engagement massif des personnels des entreprises du groupe EDF et d’autres entreprises dans le grève nationale.

La ministre Elizabeth Borne devrait recevoir les syndicats dans les prochains jours

Fortes de cette mobilisation, la Fnem-FO et les fédérations CGT, CGC et CFDT, ont été reçues le jour même de la grève au ministère. Ce rendez-vous a surtout permis de mesurer la force de frappe de la grève ! La délégation ministérielle, visiblement complètement sonnée par l’ampleur du mouvement, s’est résolue à noter les arguments de la délégation nationale et leur revendication simple : l’abandon du projet Hercule. Les conseillers de la Ministre bien embarrassés, nous ont signifié que celle-ci nous rencontrerait dans les tous prochains jours, rend compte le communiqué des fédérations. Elles soulignent : le ministère n’a même pas tenté de défendre la philosophie de découpe et de privatisation portée par Hercule.

Réunies le 19 au soir, la Fnem FO et les trois autres fédérations ont décidé d’adresser une mise en demeure au gouvernement et à la direction d’EDF pour que le projet Hercule soit retiré d’ici le 10 octobre et « définitivement ». Sans ce retrait, elles appelleront à partir du 10 octobre à des actions communes, dont appels à la grève, dans les modalités identiques à celles qui ont fait leurs preuves ce 19 septembre.

Les fédérations appellent le gouvernement à donner à EDF les moyens de renforcer le service public de l’électricité et non à la détruire !

 

Conférence de presse de l’intersyndicale des fédérations de l’énergie contre le projet Hercule de scission du groupe EDF. © F. Blanc

 

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Démantèlement d’EDF SA

Communiqué de FO Énergie et Mines par Énergie et Mines

Le 21 janvier 2016 se tiendra un Comité Central d’Entreprise d’EDF SA avec à son ordre du jour :
– Les Orientations Stratégiques d’Entreprise et leurs conséquences à 3 ans.
– Les réponses de la Direction au Droit d’Alerte Économique engagé unanimement lors du CCE du 10 décembre 2015.
Ce 21 janvier 2016, (...)

EDF : la mobilisation pour la défense du service public se poursuit

Energie par Evelyne Salamero

Avant d’aller rejoindre la manifestation pour le retrait du projet de « Loi Travail », plusieurs centaines d’agents d’EDF se sont rassemblés ce 12 mai au matin à Paris, place Colette, devant le Carrousel du Louvre où se déroulait l’assemblée générale des actionnaires du groupe EDF. Les organisations syndicales entendaient alerter une nouvelle fois : EDF et ses missions de service public sont en grand danger.

Énergie : nouvelle journée de grève le 14 mars

Mobilisation par Evelyne Salamero

Une semaine après la grève du 7 mars, aussi fortement suivie, voire plus à certains endroits, notamment à EDF, que celle du 31 janvier dernier, FO et les quatre autres fédérations de l’Énergie (CGT, CGC, CFDT, CFTC), ont décidé d’appeler les électriciens et gaziers à une nouvelle journée « entreprises mortes » mardi 14 mars.