Education nationale : l’urgence est à l’apaisement et à l’écoute des revendications

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Fred MARVAUX/REA

La confédération FO, alertée par sa fédération de l’Education nationale et ses syndicats, dont le syndicat des personnels de direction, s’inquiète de la montée des tensions au sein des établissements dans le contexte de la mise en œuvre des épreuves du contrôle continu du BAC (dit E3C).

Il apparaît qu’à plusieurs reprises les fonctionnaires de l’Education nationale se sentent mis sous pression et sollicités pour faire face à des situations qu’ils qualifient d’incontrôlables et parfois même violentes.

Comme l’a rappelé la Commission exécutive confédérale, dans le contexte des retraites, en aucun cas la réponse à la crise sociale ne peut être une répression à l’encontre de ceux qui expriment un désaccord.

Aussi, la Confédération en appelle à la raison et à l’apaisement de la part des pouvoirs publics, ministère et autorités administratives, afin que le dialogue, l’écoute des revendications et la négociation l’emportent d’urgence.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Une victoire juridique européenne contre le plafonnement des indemnités : bonne nouvelle pour les travailleurs français !

Communiqué de FO par Frédéric Souillot, Marjorie Alexandre

Le syndicat italien CGIL a obtenu gain de cause devant le Comité Européen des Droits Sociaux (CEDS) – organe officiel chargé d’interpréter la Charte Sociale Européenne – dans une décision publiée le 11 février dernier contre le plafonnement des indemnités pour licenciement injustifié introduit par le Jobs Act – une réforme du droit du travail italien de 2015 – similaire au plafonnement français introduit par les ordonnances travail de septembre 2017.

Privatisation du paiement de l’impôt !

Communiqué de FO par Nathalie Homand

Suite à l’obligation du paiement en ligne sur Internet pour tout impôt supérieur à 300 € et l’interdiction de régler en espèces dans certaines trésoreries, les contribuables pourront bientôt acquitter leurs impôts, taxes ou même factures de cantines dans plus de 600 bureaux de tabac dans certains départements pour la phase expérimentale.