Education nationale : les personnels en attente de réponses

L’inFO militante / Education nationale par Evelyne Salamero

Pierre VASSAL/HAYTHAM-REA

L’accueil des élèves dans les écoles et établissement scolaires (collèges et lycées) est suspendu en France métropolitaine depuis lundi 16 mars et jusqu’à nouvel ordre dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. Mais qu’advient-il des personnels ? Sont-ils correctement protégés ? Le risque sanitaire est-il correctement pris en compte ? Leurs droits statutaires sont-ils respectés ?

De nombreux témoignages montrent que ce n’est pas le cas. S’il a été fait appel au volontariat des enseignants (et beaucoup ont répondu présents) pour accueillir les enfants des personnels soignants, lesquels sont de leur côté plus que jamais sollicités, concernant les personnels non enseignants, notamment administratifs, la situation est plus complexe : pour certains, il leur est demandé de venir assurer une permanence pour la continuité de service avec parfois des pressions hiérarchiques.

Mais dans quelles conditions cela se passe-t-il ? Là encore, les inquiétudes sont grandes. Comment, par exemple, faire barrage à l’épidémie, notamment en l’absence de masques, alors qu’il est impossible d’éviter tout contact, en particulier avec les plus petits ?

Un CHSCT ministériel ce 20 mars après-midi

Un CHSCT ministériel par visioconférence doit se tenir ce 20 mars après-midi. La FNEC-FP FO (Enseignement, Culture et Formation professionnelle) y portera toutes les interrogations et revendications des personnels qu’elle représente. Elle a déjà adressé un courrier au ministre Jean-Michel Blanquer le 18 mars.

A l’heure où ont sont signalés des abus de la part d’entreprises du secteur privé exigeant de leurs salariés d’aller travailler sans fournir de protections ou imposant la prise de congés, quelle sera la réponse de l’État-employeur ? Affaire à suivre…

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Éducation nationale : FO revendique la protection de la santé et des droits des personnels

Education nationale par Evelyne Salamero

L’accueil des élèves dans les écoles et établissement scolaires (collèges et lycées) est suspendu en France métropolitaine depuis lundi 16 mars et jusqu’à nouvel ordre dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. Mais qu’advient-il des personnels, enseignants, administratifs, agents techniques qui continuent à travailler dans des établissements toujours ouverts ?

Éducation nationale : FO veut un dépistage généralisé avant toute reprise

Coronavirus / Covid19 par Evelyne Salamero

Alors que le président de la République a annoncé la réouverture progressive des crèches, des écoles, des collèges et des lycées à partir du 11 mai prochain, la FNEC-FP FO (enseignement, culture et formation professionnelle), revendique un dépistage généralisé des élèves et des personnels en préalable à toute reprise. Une position votée par la majorité des membres du CHSCT ministériel réuni le 3 avril dernier. Si le ministère « persiste » à vouloir faire reprendre les cours « au prix de la santé des personnels », la fédération FO invitera ces derniers à faire valoir leur droit de retrait, a-t-elle averti ce 14 avril.