Egalité Femmes/Hommes : après le temps de l’engagement, le temps des actes

Communiqué de FO

Article publié dans le Dossier Égalité professionnelle
Le Conseil économique, social et environnemental (CESE), a organisé une séance plénière consacrée au Tour de France de l’égalité, le 23 janvier 2018. Photos : F. Blanc

FO se félicite du vote à l’unanimité de la résolution du Conseil économique et social et environnemental contribuant au Tour de France de l’égalité le 23 janvier dernier.

Cette résolution ambitieuse consacre à la fois un engagement sur ces sujets mais fait aussi écho dans ses nombreuses préconisations aux revendications syndicales de notre organisation.

En effet, le CESE souligne les indispensables effectivité et évaluation des dispositifs législatifs ainsi que des moyens à la hauteur sur ces questions, et particulièrement l’application des sanctions financières relatives à l’égalité salariale. Par ailleurs, le fruit de ces pénalités doit être dédié à l’égalité professionnelle ce que FO demande. La mobilisation et la formation de toutes les parties prenantes sont également indispensables.

Sur l’ensemble de ces sujets que ce soit sur l’égalité professionnelle, la lutte contre les stéréotypes qui sont les racines des inégalités, l’accès des femmes aux droits sociaux, la lutte contre les violences faites aux femmes, FO partage avec le CESE la nécessité d’avoir une politique globale qui doit se décliner à tous les niveaux avec des dispositifs et des moyens dédiés dont il faut garantir l’effectivité et l’évaluation.

Rappelons quelques chiffres s’agissant de l’égalité salariale et des violences faites aux femmes au travail :

 Les écarts de salaires entre femmes et hommes sont encore en moyenne de 25 % et on estime à 9% un écart de pure discrimination ;

 70% des cas de harcèlement ne sont pas dénoncés et 90% des femmes harcelées au travail qui dénoncent leur agresseur perdent leur emploi.

Des rendez-vous ont été annoncés par les ministres en charge de ces questions en février et mars prochains. FO s’y rendra avec ses revendications pour faire avancer l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. A cette occasion FO redemandera de rendre pour partie obligatoire le congé de paternité (11 jours) et son allongement à un mois minimum, convaincue que c’est une mesure qui permettrait de contribuer à l’égalité professionnelle et constituerait un progrès qui profiterait in fine à toutes et tous.

Après le temps des engagements doit venir le temps des actes.

Tous les articles du dossier

Journée de la femme : le travail découplé

Dossier Égalité professionnelle par  Michel Pourcelot

Comme tous les ans, la Journée de la femme, le 8 mars, a donné à la presse l’occasion de se pencher sur les inégalités entre les femmes et les hommes, notamment dans le travail et face à l’emploi.

Tout ce qu’il faut savoir pour négocier l’égalité

Emploi et Salaires par  Mathieu Lapprand

Un guide d’appui à la négociation sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes vient d’être édité par Force Ouvrière. « Ce guide répond à une demande des militants qui nous interrogeaient sur les moyens d’enclencher des discussions sur les avancées à négocier, les revendications à porter », (...)

L’égalité femmes-hommes vaut aussi pour les TPE

InFO militante par Prescillia Bourguignon

Jeudi 4 mars, l’actualité était, pour le Secrétaire général Yves Veyrier, l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Il était accompagné de Béatrice Clicq, secrétaire confédérale qui a la responsabilité de piloter la politique et l’action FO en la matière. Ils se sont réunis à Chambéry, avec les secrétaires des Unions de la Savoie, de l’Isère et de Drôme – Ardèche qui coorganisaient un colloque « Egalité professionnelle ».