Ehpad : vers une journée de grève nationale début 2018

Retraite par Françoise Lambert

Conférence nationale pour la défense des Ehpad, Paris, le 28 novembre 2017. Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Trois cent cinquante délégués de la Fédération FO Santé, réunis à Paris le 28 novembre, se sont prononcés pour une mobilisation nationale dans les Ehpad, début 2018. Pour contrer la dégradation sans précédent des conditions de travail et d’accueil, ils revendiquent une hausse des effectifs et le retrait de la nouvelle réforme des tarifs.

La situation catastrophique liée aux manques de moyens financiers et humains dans les Ehpad exige une mobilisation d’ensemble pour fédérer les nombreux mouvements qui ont lieu partout en France.

C’est ce qu’ont estimé les 350 délégués FO de 200 maisons de retraite et Ehpad, venus de 60 départements français, réunis au siège de la confédération à Paris le 28 novembre.

Une douche par mois

Lors d’une conférence nationale pour la défense des Ehpad, à l’initiative de la Fédération des Services publics et de Santé FO (SPS FO), les 50 délégués qui se sont succédé à la tribune ont témoigné de conditions parfois insoutenables : douches réduites à une par mois, toilettes « VMC (Visage mains cul) ou VC (Visage cul) », repas expédiés en six minutes chrono, personnes alitées faute de personnel pour les lever…

Vidéo : le témoignage d’Audrey Padelli, déléguée FO

Le sous-effectif chronique dans les maisons de retraite entraîne une diminution dramatique du temps consacré aux soins des résidents, avec in fine des situations de maltraitance et de la souffrance au travail.

A minima, 25 000 créations d’emplois sont nécessaires pour remettre à flot des Ehpad, estime Denis Basset, secrétaire général de la branche santé de la fédération SPS FO. Constatant la surdité du gouvernement sur la question, Romain Gizolme, de l’AD-PA (association de directeurs d’Ehpad) partage l’analyse de FO.

Pour un ratio d’un agent par résident

FO va s’adresser aux autres organisations syndicales et aux familles de résidents pour leur proposer de rejoindre une mobilisation début 2018, à laquelle participeront aussi les retraités de l’Union confédérale des retraités FO.

Une journée de grève nationale pour revendiquer un ratio de un agent pour un résident et le retrait de la nouvelle réforme tarifaire des Ehpad.

Chronologie : retour sur les quinze dernières années dans les Ehpad

Zoom : Les Ehpad en chiffres
50% des places en hébergement pour personnes âgées dépendantes sont dans des établissements publics, 28% dans des établissements privés à but non lucratif et 22% dans des établissements privés commerciaux.
L’âge moyen de l’entrée en Ehpad était de 84 ans et 9 mois en 2011. Plus de 40% des résidents en Ehpad souffrent d’une pathologie démentielle. La durée moyenne de séjour est d’environ deux ans et demi.
Album Flickr ci-dessous, photographies : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)
Journée EHPAD

Françoise Lambert Journaliste à L’inFO militante - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Les personnels de santé manifestent avec les retraités

Mobilisation par Evelyne Salamero

Les retraités étaient de nouveau des milliers à se mobiliser ce 8 octobre, à Paris et un peu partout en province, à l’appel de neuf de leurs organisations, dont l’Union confédérale des retraités-FO (UCR-FO), pour l’augmentation de leur pouvoir d’achat, mais aussi la création d’emplois à hauteur des besoins dans les Ehpad et le secteur de l’aide à domicile. Neuf organisations de santé, dont la fédération FO, ont donc appelé à se joindre à cette mobilisation.

Philippe Pihet, secrétaire confédéral FO : « Les retraites et la dépendance ne sont liés en aucune façon »

Interview par Françoise Lambert

Après l’hypothèse émise le 20 mars par le Premier ministre de faire financer la dépendance des plus âgés par un allongement de la durée d’activité, et l’annonce de la ministre de la Santé, lors de la remise du rapport Libault sur le grand âge le 28 mars, d’une « grande loi » sur la dépendance à l’automne, Philippe Pihet, secrétaire confédéral FO en charge du secteur Retraite à la confédération, répond aux questions de L’InFO militante sur la dépendance.