Communiqué de FO

Election fonction publique : défendre le service public et ses agents, c’est défendre la République

, Nathalie Homand

Recommander cette page

Dans un contexte social très tendu les fonctionnaires des trois versants de la Fonction publique étaient appelés à désigner leurs représentants du personnel pour les quatre années à venir.

A l’issue de ce scrutin FO demeure la première organisation représentative depuis 2011 au sein de la Fonction Publique d’État, remporte la deuxième place dans la fonction publique hospitalière et conserve sa troisième position dans la fonction publique territoriale.

Le slogan Avec FO, je défends le service public complétait celui de 2014 Pas de République sans service public.

Il a permis de fédérer nombre d’agents publics qui ont renouvelé leur confiance dans une organisation libre et indépendante qui combat depuis toujours la remise en cause du service public républicain face aux politiques d’austérité et de privatisation de missions essentielles dévolues à l’État et aux collectivités locales.

Ses militants ont démontré au quotidien leur capacité à associer la défense des intérêts des agents – emplois, salaires et rémunérations, conditions de travail, titularisations, carrières – à celle du Statut de la Fonction publique. Le service public et ses agents ne sont pas une « dépense » mais un investissement essentiel à l’égalité et à la fraternité républicaine.

FO s’oppose au programme de suppression de 120 000 emplois sur le quinquennat et aux contre-réformes annoncées dans le cadre de « Action Publique 2022 ». FO remercie ces milliers d’électeurs qui ont soutenu par leur vote l’action syndicale et le refus de l’accompagnement des diverses politiques publiques amorcées depuis 2007 visant au désengagement de l’État.

Les militants et délégués FO s’engagent à continuer de porter les revendications légitimes des personnels pour garantir un service public de qualité sur tout le territoire.

FO salue l’engagement des militants sur le terrain – c’est leur victoire, celle de tous les adhérents – et appelle à un réel débat sur les besoins en termes de missions publiques dans les trois versants de la fonction publique.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Nathalie Homand

Secrétaire confédérale au Secteur de l’Economie et du Service Public


  • Economie, Fiscalité
  • Politiques et filières industrielles et de services
  • Fonction publique, Service Public et politiques publiques (dont AFPA)
  • AFOC et Logement

Envoyer un message à Nathalie Homand

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

24 mars 1919

Conseil national de la Confédération Générale du Travail
La réunion du Conseil national de la CGT est un fait important dans l’histoire du mouvement syndical, au lendemain de la Première Guerre mondiale. Il est particulièrement instructif aujourd’hui d’évoquer la résolution que la CGT, sur la proposition de Léon Jouhaux, adopta en forme de revendication : la (...)

La réunion du Conseil national de la CGT est un fait important dans l’histoire du mouvement syndical, au lendemain de la Première Guerre mondiale. Il est particulièrement instructif aujourd’hui d’évoquer la résolution que la CGT, sur la proposition de Léon Jouhaux, adopta en forme de revendication : la participation des ouvriers à la gestion et au contrôle de la production nationale, la limitation de la journée à 8 heures, la semaine de 44 heures, la fixation d’un salaire minimum en rapport avec le coût de la vie, l’institution de l’assurance sociale. On sait que la plupart de ces revendications ont été obtenues depuis par des luttes difficiles, certes, que les travailleurs syndiqués ont su mener avec persévérance et énergie.