Elections 2019, Chambres d’agriculture : FO progresse

Scrutin par FGTA-FO

Communiqué de la Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes Force Ouvrière

Les élections 2019 aux chambres d’agriculture viennent de rendre leur verdict : FO est en progression.

Avec 10,35% des suffrages exprimés contre 9,82% en 2013, la représentativité de FO évolue donc positivement. Ce pourcentage ne tient pas encore compte de la future pondération, c’est-à-dire de la redistribution des voix des syndicats non représentatifs à l’issue du scrutin. Le score de FO devrait donc encore s’améliorer.

Pour arriver à ce résultat, des listes FO ont été déposées dans 60 départements contre 42 en 2013. C’est là que se situera encore le défi pour tenter d’améliorer la présence de FO dans les chambres d’agriculture lors du prochain scrutin. Effectivement, là où les listes FO ont été présentées, le score moyen est de 15,8%, ce qui laisse entrevoir une véritable marge de progression.

La FGTA-FO remercie toutes les personnes qui se sont impliquées dans la campagne, tous les candidats et bien sûr l’ensemble des salariés des collèges 3A et 3B qui ont voté FO.

Grâce à ce bon résultat, FO continuera donc à porter ses revendications partout où siègent ses élus.

FGTA-FO AGRICULTURE, ALIMENTATION ET TABACS ET ACTIVITÉS ANNEXES

Sur le même sujet

Etats généraux de l’alimentation

Communiqué de l’AFOC par AFOC

Agriculture et prix des produits alimentaires : oui à une meilleure répartition de la valeur… mais pas au détriment du consommateur.

Formation professionnelle dans la branche avigole, enfin une vraie politique de branche

Toute l’actualité par FGTA-FO

Les récentes fermetures et baisses d’activité qui ont frappé la filière avicole ont conduit de nombreux salariés sur le marché du travail. La spécialisation professionnelle et l’ancienneté de la majorité d’entre eux constituent un frein à leur reconversion. C’est la raison pour laquelle la FGTA-FO a toujours milité en faveur de l’instauration d’une politique de formation pilotée paritairement par les partenaires sociaux de la branche.