Élections TPE : une campagne tous azimuts

#TPE2016 - La grande élection syndicale par Nadia Djabali

Article publié dans le cadre de la campagne #TPE2016 - La grande élection syndicale

À vos agendas, moins de trois mois avant le scrutin qui se déroulera du 28 novembre au 13 décembre, la campagne FO TPE entre dans une phase cruciale. Même si unions départementales et fédérations sont déjà sur les rangs depuis presqu’un an.

Les 4,6 millions de salariés ont reçu le 5 septembre le dépliant jaune édité par le ministère du Travail. Et ceux pour qui la boîte aux lettres est restée vide, doivent vérifier sur le site TPE du gouvernement s’ils sont bien inscrits sur les listes.

Dans les entreprises de moins de 11 salariés, ni élus ni délégués du personnel ni comité d’entreprise. Si certaines professions comme les assistantes maternelles sont plus organisées, d’autres, parmi les 1,1 million de salariés des particuliers employeurs officient dans un angle mort de l’action syndicale.

Comment entrer en contact avec une femme qui partage ses heures de repassage entre plusieurs employeurs ? Comment défendre des salariés qui ont peur de perdre leur emploi, s’ils font appel à un syndicat ? Comment les inciter à prendre part à ce vote ? On se souvient de la faiblesse de la participation qui s’est élevée à 10,4%, lors des dernières élections TPE de 2012.

Une campagne de proximité

Pour pallier cet éloignement des instances représentatives, la campagne nationale se déclinera au niveau local où l’activité militante se déroulera à l’aune de la proximité. À la disposition des UD : 900 000 flyers spécifiques aux métiers dont 390 000 au format A5 et 513 000 au format carte de crédit. S’ajouteront 1 millions de flyers plus généraux qui décriront les modalités du scrutin (où, quand, comment).

Défense des droits et représentativité

Pour FO, les enjeux sont multiples. Augmenter la présence de FO dans les TPE, un milieu peu syndiqué où les salariés sont loin d’être des experts du droit du travail.

Deuxième enjeu tout aussi important : celui de la représentativité de Force Ouvrière au niveau au niveau des branches professionnelles et au niveau national interprofessionnel.

Enfin, instances également concernées par le scrutin : les conseils des Prud’hommes qui seront renouvelés en 2017 ainsi que les futures commissions paritaires régionales (CPRI) des TPE qui doivent être inaugurées en juillet 2017.

Une première semaine d’actions début octobre

Deux semaines d’actions ont d’ores et déjà été programmées. La première se déroulera du 3 au 7 octobre. Elle débutera par une conférence de presse au siège de la confédération pendant laquelle Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, présentera la campagne TPE. Tout au long de cette semaine, le secrétaire général a inscrit dans son agenda des visites dans des TPE, notamment en Haute-Marne.

Au programme des Unions départementales : rendez-vous sur les marchés, dans les entreprises et chez les commerçants, diffusion de flyers et de tracts de la main à la main ou dans les boîtes aux lettres.

La deuxième semaine de focus se tiendra du 21 au 25 novembre, juste avant le début du scrutin.

Cette campagne trouvera une extension sur le net avec la nouvelle mouture du site InFO-TPE. Sans oublier bien sûr les réseaux sociaux avec une page facebook spécifique ainsi qu’un compte twitter.

Nadia Djabali Journaliste à L’inFO militante

Tous les articles de la campagne

Lancement de la campagne FO pour les élections syndicales 2016 dans les Très Petites Entreprises

Conférence de presse de Jean-Claude Mailly - Le 2 novembre 2015 à 11h par Yves Veyrier

Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly vous convie à une conférence de presse qui se déroulera à 11h dans les locaux de la confédération (141 avenue du Maine 75014). La conférence portera sur les actions nationales et locales de FO prévues du 2 au 6 novembre 2015 dans le cadre du lancement d’une (...)

Visite de la poissonnerie de Rungis

#TPE2016 - La grande élection syndicale par FGTA-FO

Le 14 novembre, des représentants de la FGTA-FO, dont son Secrétaire général, Dejan Terglav, se sont rendus sur le Marché d’Intérêt National de Rungis pour rencontrer les salariés du hall « Marée » ainsi que les apprentis du CFA poissonnerie gérée par la Confédération Nationale des Poissonniers écaillers de France, co-organisatrice de l’événement.