Électricité et gaz naturel : plus de facturation de consommation après 14 mois

Consommation par AFOC

Depuis le 17 août 2016 et la forte médiatisation de la nouvelle disposition du code de la consommation prévoyant la limitation de facturation des consommations à 14 mois, de nombreux consommateurs s’interrogent sur le champ d’application de ce dispositif.

L’article 202 de la loi n°2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit la modification de l’article L.121-91 du code de la consommation : Aucune consommation d’électricité ou de gaz naturel antérieure de plus de 14 mois au dernier relevé ou auto-relevé ne peut être facturée, sauf en cas de défaut d’accès au compteur, d’absence de transmission par le consommateur d’un index relatif à sa consommation réelle, après un courrier adressé au client par le gestionnaire de réseau par lettre recommandée avec demande d’avis de réception, ou de fraude.

Le « II » de l’article 202 de cette loi indique très précisément que le « I » du présent article (énoncé précédemment et relatif à la limitation à 14 mois) entre en vigueur un an après la promulgation de la loi. Il est applicable aux consommations d’électricité ou de gaz naturel facturées à compter de cette date et n’a pas d’effet rétroactif.

Ainsi la loi de transition énergétique ayant été promulguée le 17 août 2015, la disposition législative prévoyant la limitation de 14 mois n’est donc applicable qu’aux consommations facturées un an après la promulgation de la loi, soit le 17 août 2016, date d’entrée en vigueur de cette disposition législative.

Cette disposition est donc applicable aux factures éditées à compter du 17 août 2016.

Les délais de prescription prévus en la matière sont :

 cinq ans pour l’action d’un consommateur contre un professionnel (article 2224 du Code civil) ;

 deux ans pour l’action d’un professionnel contre un consommateur (article L.218-2 du Code de la consommation).

Pour mémoire la prescription est le délai durant lequel « une personne » peut exercer un droit.

Exemple : le droit d’un fournisseur d’énergie de recouvrer les sommes dues aux titres des consommations d’énergie.

A défaut de respecter ce délai, ce droit est considéré comme éteint.

Exemple :le fournisseur d’énergie ne pourra plus réclamer les sommes dues une fois le délai écoulé.

Attention : la prescription s’opère uniquement si le consommateur la soulève et l’oppose à son fournisseur.

 Voir en ligne  : AFOC - Site internet

AFOC Association Force Ouvrière Consommateurs - AFOC

Sur le même sujet

L’étiquette énergie est-elle fiable ?

Consommation par AFOC

L’AFOC a enquêté sur la sincérité de certaines étiquettes de consommation énergétiques que les fabricants ont l’obligation d’apposer sur les appareils électroménagers qu’ils produisent.

+ 2,4 %: les Français consomment à froid

Le chiffre de la semaine par  Michel Pourcelot

En augmentant de 2,4 % en février 2018, « la consommation des ménages rebondit nettement en février 2018 », a pu titrer l’Insee, qui concède quelques lignes plus bas que « cette reprise de la consommation provient notamment d’un rebond des dépenses en chauffage ».

Énergie : veillez aux veilles

Consommation par  Michel Pourcelot

À l’occasion de l’annonce au début de l’été de la hausse de l’électricité de 5%, effective au 1er août, le gouvernement avait prévenu qu’une nouvelle hausse de 5% était programmée pour 2014.