Portrait

Elle implante FO dans les mairies

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

À l’approche des élections du 4 décembre dans la fonction publique, FO essaime dans les collectivités territoriales de La Réunion, sous l’impulsion de Marina Amony, Secrétaire générale de la branche services publics dans le département.

Rien qu’en juillet, trois syndicats ont vu le jour au conseil régional, à La Possession et au Port, et trois autres sont sur le point d’être créés. Grâce au travail de terrain de Marina, FO est désormais représentée dans plus de la moitié des 24 communes de l’île. « On présentera au moins quinze listes, c’est deux fois plus qu’en 2008 », se félicite-t-elle.

Nommée en mars 2013, cette conseillère en prévention, âgée de 36 ans, est en décharge syndicale totale depuis février pour préparer le scrutin. « Je n’avais pas prévu ces nouvelles fonctions mais j’ai pris les rênes au galop, c’est maintenant que tout se joue », ajoute-t-elle.

Titulariser les agents

Toute la journée elle va à la rencontre des personnels, épaule les jeunes équipes dans la création des structures et les assiste ensuite durant quelques mois. Elle les incite à organiser des réunions mensuelles d’information.

La principale revendication porte sur la titularisation, car 70 % des agents territoriaux sont contractuels. Il existe sur l’île un CDI spécifique, indexé sur le Smic et sans perspective d’évolution de carrière. FO demande aussi une hausse de salaire, de meilleures conditions de travail et l’arrêt du jeu de chaises musicales après chaque élection municipale.

« Dans un milieu où tout est très politisé, les valeurs de FO “Libre et indépendant” sont appréciées », poursuit-elle.