Emmanuel Baudin, nouveau secrétaire général de la FAGE-FO : L’objectif c’est le développement de la fédération

InFO militante par  Valérie Forgeront, L’Info Militante

Article publié dans le cadre de la campagne Elections Fonction publique
© F. BLANC

Élu secrétaire général de la Fédération FO de l’Administration générale de l’État lors du XXVIIe congrès, qui se tenait du 5 au 8 septembre dans la Vienne, Emmanuel Baudin compte œuvrer comme il l’a toujours fait : en rassembleur.

À  46 ans, ce militant issu du secteur de la pénitentiaire est déjà bien connu à la FAGE puisqu’il en a été le secrétaire adjoint pendant quatre ans. Il était aussi secrétaire général de FO-Justice et président de l’Union FO-Justice, deux structures syndicales complémentaires créées en octobre 2021, regroupant tous les syndicats FO du secteur de la justice (pénitentiaires, greffiers, magistrats, directeurs de prison, ...). Une structure  qui parle d’une même voix, explique Emmanuel Baudin, qui a particulièrement contribué à la mettre sur pied. Natif de Valognes, en Normandie, Emmanuel est un rassembleur et il l’a déjà prouvé depuis vingt ans dans ses activités syndicales. Titulaire d’un BTS de comptabilité, mais n’ayant jamais exercé dans cette spécialité, il découvre l’engagement syndical, à FO, quasiment à son entrée dans la fonction publique. Après avoir effectué des petits boulots, tels que surveillant d’internat ou encore, qui s’en douterait, avoir travaillé en discothèque, Emmanuel, désormais père de trois enfants, est reçu au seul concours qu’il passe en 2002 : celui de la pénitentiaire. Direction Agen pour neuf mois d’école. Son premier poste de surveillant, agent de catégorie C, sera à la prison de Saint-Maur dans l’Indre. Suivra, en 2007, l’établissement d’Argentan, dans l’Orne, où il est muté. Mais déjà en 2003, à la faveur de sa rencontre avec l’équipe FO de Saint-Maur, il avait pris sa carte d’adhésion. Le côté apolitique de FO m’a plu, le fait de défendre l’intérêt général... À FO, on est aussi les seuls à défendre l’ensemble des personnels de la pénitentiaire.

Une fédération riche de sa diversité

À Argentan, il s’investit dans le syndicat local et en devient le secrétaire. Je découvre la difficulté de convaincre, de faire bouger les lignes, de changer les mentalités !, sourit-il. Mais pas question de baisser les bras. Il devient même secrétaire général adjoint à l’Union FO de la Direction interrégionale des services pénitentiaires-Rennes-Grand-Ouest. Plus on a de mandats, plus on peut interpeller la hiérarchie, rassembler les personnels. On n’a pas le droit de grève, mais on a fait des mouvements, construit le rapport de force face à l’administration, souligne-t-il. Son engagement l’amènera à être le secrétaire général de FO-Pénitentiaires, personnels de surveillance, syndicat national qui détient la première place dans le secteur. On a obtenu une réforme statutaire mise en place en février dernier, se réjouit-il, et on vise à obtenir la catégorie B pour le corps d’encadrement et pour le commandement, la catégorie A. Il en va de l’attractivité. Désormais à la tête de la FAGE, il affiche déjà sa devise : Plus on est nombreux, plus on est forts. Par ses syndicats venant de plusieurs secteurs (agriculture, justice, emploi, etc.) la fédération est riche de sa diversité. Il faut aider ses syndicats à se développer, à trouver des ponts entre eux, à travailler en confiance, dans l’intérêt collectif. Pour Emmanuel Baudin, l’axe doit être de développer la FAGE-FO, ce qui passe notamment par  l’amélioration de sa communication, la création d’un pôle juridique, la formation,... Ce qui passe aussi par de bons scores lors des élections de décembre dans la fonction publique. À la fédé, dans ses syndicats, les préparatifs, dont les constitutions de listes, vont déjà bon train.

 Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante

L’Info Militante

Plus dans la campagne Elections Fonction publique
Tous les articles de la campagne

La dégringolade du pouvoir d’achat des fonctionnaires

Fédération FO Fonction publique par FO Fonctionnaires

Dans le Statut général des Fonctionnaires, le traitement est calculé sur la base des points inscrits dans la grille. Celle-ci est construite de manière à reconnaître les qualifications et permettre une évolution de carrières.
Quant à la valeur du point, elle mesure le pouvoir d’achat des fonctionnaires (...)

Pour les droits et la justice sociale

Communiqué intersyndical

Les organisations syndicales réunies le 1er juillet affirment que la solution à la crise sanitaire et la reprise d’activité ne peut se faire sans les travailleurs et travailleuses du public et du privé.