Emploi : l’affaire des « dames pipi » de Paris est renvoyée au 8 septembre

Toute l’actualité par Clarisse Josselin

F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

La lutte avec FO des onze « dames pipi » des sites touristiques parisiens, sans revenus ni employeur depuis le 9 juillet, monte d’un cran. Le 27 août, les prud’hommes de Paris ont renvoyé à un juge professionnel le soin de régler le litige avec le nouveau prestataire, le groupe néerlandais 2theloo, qui refuse de reprendre leurs contrats de travail, comme l’y oblige pourtant la convention collective de la propreté.

Pour défendre la garantie de l’emploi dans la profession, la FEETS FO appelle depuis le 1er septembre à bloquer à Paris tous les sanitaires détenus par 2theloo, notamment dans les gares.

Clarisse Josselin Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

« Dames pipi » : l’affaire est à nouveau renvoyée

Emploi par Clarisse Josselin

Les six employées des lavatories de la Ville de Paris défendues par FO vont encore devoir s’armer de patience. La séance de conciliation prévue le 14 décembre aux prud’hommes de Paris a été renvoyée au 11 février 2016. Ce report résulte de l’absence à l’audience de l’avocat de la Stem, leur ancien (...)