[Energie et Mines] Manifestation du 22 mars 2 018 : toutes et tous concernés

Service Public par Énergie et Mines

Communiqué de la Fédération Nationale de l’Energie et des Mines - FO

Dans toutes les entreprises des Industries électriques et gazières (IEG), nous constatons les mêmes conséquences des choix déraisonnables de nos dirigeants.

Les fermetures d’agences, les menaces d’externalisation visant, comme c’est d’ores et déjà le cas partout, les structures de nos entreprises et les emplois.

Les fermetures de centrales fuel et charbon au prétexte d’une pollution très relative comparée aux centrales allemandes brûlant du lignite ô combien plus polluant.

L’ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques françaises révélant l’ambition d’ouvrir à l’appétit d’actionnaires privés les 80 % détenus par l’état ; cet appétit générerait assurément des coupes drastiques dans les emplois et les moyens de garantir les besoins des usagers.

La fermeture de plus d’un tiers des centrales nucléaires qui entraînerait la disparition de milliers d’emplois statutaires.

La transition énergétique a bon dos ; les « emplois » créés dans le domaine des énergies renouvelables se font essentiellement hors du territoire ou hors Statut.

Ce que nous avons tous en commun, le Statut des électriciens et gaziers, notre contrat de travail, ce lien qui nous unit, est en ligne de mire pour pouvoir accélérer ce processus de casse du Service public de l’énergie.

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Non à la découpe d’EDF

Service Public par Énergie et Mines

La presse spécule régulièrement et, en dernier lieu, le Canard Enchaîné d’aujourd’hui, sur la volonté du président de la République de couper EDF en trois morceaux, en isolant le nucléaire du reste de l’entreprise.

Énergie : nouvelle journée de grève le 14 mars

Mobilisation par Evelyne Salamero

Une semaine après la grève du 7 mars, aussi fortement suivie, voire plus à certains endroits, notamment à EDF, que celle du 31 janvier dernier, FO et les quatre autres fédérations de l’Énergie (CGT, CGC, CFDT, CFTC), ont décidé d’appeler les électriciens et gaziers à une nouvelle journée « entreprises mortes » mardi 14 mars.