Energie : FO maintient sa position

Elections par Evelyne Salamero

En progrès à EDF SA, avec 13,86% des voix au lieu de 13,31% en 2013, ainsi qu’à Storengy (filiale de GFD Suez), et à GRT Gaz où elle devient représentative, FO a globalement maintenu sa position aux élections professionnelles de la branche des IEG (Industries Electriques et Gazières) de la fin novembre, malgré quelques baisses comme chez Engie, Enedis et GRDF.

FO progresse également chez plusieurs distributeurs non nationalisés. La fédération Energie et Mines reste maintenant mobilisée pour les seconds tours qui vont avoir lieu dans de nombreuses entreprises du secteur.

En effet si 90% des 146 000 salariés des IEG travaillent dans les grosses entreprises issues des deux historiques, EDF et GDF, les autres travaillent dans 144 régies, coopératives, entreprises de production ou distribution de gaz ou d’électricité dont les effectifs vont de 1 à 1 300 salariés.

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Après la SNCF, à qui le tour ?

Service Public par Énergie et Mines

Les menaces pesant sur l’avenir des Services publics de l’énergie sont bien réelles. La prochaine remise en question de notre régime de retraite pourrait en être la boite de pandore.

La défense du service public, fil rouge de la Fédération Énergie et Mines

Congrès de Fédération professionnelle FO par Evelyne Salamero, L’Info Militante

Le congrès de la Fédération FO Énergie et Mines a réuni 350 participants du 31 mai au 3 juin à Montpellier. Alors que la marche à la privatisation s’accélère, qu’EDF, mais aussi Engie (ex-GDF) sont menacées par des plans destructeurs, les délégués ont réaffirmé une revendication clé : la création d’un EPIC de l’Énergie.