Euromaster France : quatrième plan social en 6 ans, 49 personnes concernées

Emploi et Salaires par Pierre-Louis Ferretti

Gaël Sagnal, délégué syndical central FO.

Euromaster France est un distributeur de pneumatiques, filiale de Michelin, le réseau apporte aussi un service complet pour l’entretien des véhicules et les réparations auto (freins, vidange, amortisseurs, échappement).

Le syndicat FO d’Euromaster France est inquiet. Depuis 2009 il y a eu quatre PSE (plan de sauvegarde de l’emploi), 246 personnes ont été concernées.

En France Euromaster emploie 3 064 salariés, dont 246 personnes au siège à Montbonnot, en Isère. Les précédents plans se sont relativement bien passés en terme de reclassement. Ils concernaient principalement du personnel de terrain en sous-effectif dans les agences et, pour les quelques personnes administratives, il restait des possibilités de reclassement au siège.

Aujourd’hui Force Ouvrière est préoccupée quant au sort de 49 salariés, le PSE ne concerne que des personnels du siège social. Gaël Sagnal, délégué syndical central, déclare : « Nous ne voyons pas comment les reclasser dans le réseau. » La suppression de services support (prise de rendez-vous, répondeur téléphonique après quatre sonneries) va transférer un surcroît de travail dans les agences.

Le débrayage du 28 mai de 11h à 12h n’a pas un rôle principalement contestataire, mais il marque l’inquiétude des syndicats FO et CGT à l’origine de l’évènement. Ce mode d’expression est d’ailleurs une première dans l’entreprise.

Les difficultés économiques d’Euromaster France sont néanmoins la conséquence de maladresses stratégiques. Un comité d’entreprise extraordinaire est convoqué pour le 28 mai après-midi. Ce sera le point de départ de l’annonce officielle de l’ampleur du plan et le début des négociations.

Sur le même sujet

Otis : 75% à 80% de salariés en grève illimitée

Emploi et Salaires par Evelyne Salamero

La grève nationale illimitée chez Otis (premier fabricant mondial d’ascenseurs, qui en gère 160 000 en France), à l’appel de FO et de quatre autres syndicats, est suivie en moyenne par, toutes catégories confondues, 75% à 80 % des 4 500 salariés du groupe. Les syndicats contestent le chiffre de la (...)

Castorama : FO ne signe pas le plan social

Emploi et salaires par Clarisse Josselin

FO a refusé de signer mi-juillet deux accords qui entérinent la fermeture de onze magasins Castorama et Brico Dépôt et suppriment près de 800 postes. Le syndicat conteste le motif économique avancé par la direction.

Une fois la nullité du PSE avérée, l’employeur doit-il reprendre les procédures de consultation des comités d’entreprise depuis le début ?

Rupture du contrat par Secteur juridique

Les plans sociaux, désormais des PSE, se multiplient et les recours à la justice pour les faire annuler aussi. Les juges se sont certes montrés soucieux d’encadrer les licenciements collectifs dans un contexte de crise de l’emploi, mais cela entend aussi faire valoir le respect à la lettre de la procédure légale, une sécurisation juridique en somme.