Exposition photo

Exclusion, précarité : la « mise au poing »

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Six photographes de renom et un réalisateur ont apporté leur vision sur la précarité et l’exclusion à la demande de « Médecins du Monde », donnant lieu à une exposition visible jusqu’au 18 mars à Paris.

Une mise au poing pour dénoncer. Une mise au poing pour s’indigner. Une mise au poing pour ne pas se résigner explique la présidente de Médecins du Monde, qui marque ainsi le trentième anniversaire de l’ouverture de son premier centre soins gratuits pour les plus démunis à Paris, en 1986. Initialement tournée vers l’international, l’ONG internationale intervient de plus en plus en France auprès d’un nombre croissant de personnes en situation de grande précarité et/ou d’exclusion : 67 programmes de proximité menés dans 34 villes françaises. La solidarité doit être plus que jamais au cœur de nos politiques publiques, demandait en octobre dernier Médecins du Monde à l’occasion de la publication de son rapport annuel, le 16e, sur l’accès aux droits et aux soins des plus démunis en France, rappelant que plus de 3 millions d’enfants vivent sous le seuil de pauvreté et plus de 30 000 seraient sans domicile.

Esthétisation, trahison

L’exposition a su éviter l’esthétisation du désarroi et de la misère. L’ambition a plutôt été de redonner un visage aux invisibles. Pour ce, Médecins du monde a sollicité le concours de six photographes : Denis Rouvre, spécialiste du portrait aussi serré que sophistiqué, Cédric Gerbehaye, un grand reporter belge, Henk Wildschut, un Néerlandais porté sur les sujets de société, Valérie Jouve, plutôt plasticienne conceptuelle (le corps en résistance et en résonance), Alberto Garcia-Alix, un Espagnol qui a exploré les marges et Claudine Doury, adepte des reportages en profondeur, ainsi que d’un réalisateur, Christophe Acker, qui possède son actif aussi bien des clips musicaux (Bashung, Olivia Ruiz, Catherine Ringer...) que des documentaires. Aux côtés des photos exposées sont présentés sur panneaux des témoignages ainsi que des textes dus au romancier Laurent Mauvignier, au philosophe Jean-Luc Nancy et à Natacha Wolinski.

« Mise au poing, 30 ans de combats contre l’exclusion », exposition présentée à La Topographie de l’art, 15 rue de Thorigny 75003 Paris. Entrée libre. Horaires : de 14h à19h du mardi au vendredi et de 11h à 19h les samedis et dimanches. Plus d’infos sur le Net : http://www.topographiedelart.fr/