Culture

[Exposition] Le monde selon Caro/Jeunet

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

L’univers issu de la collaboration entre Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet est présenté à Lyon. On y flirte plus avec le Bunker de la dernière rafale et autres Delicatessen qu’avec Amélie Poulain.

Des deux réalisateurs, le grand public connaît bien l’un, Jean-Pierre Jeunet, pour Amélie Poulain mais moins l’autre, Marc Caro, qui fut dessinateur dans des revues de BD majeures telles que Métal hurlant, Fluide glacial, Charlie Mensuel ou L’Écho des savanes. S’étant rencontrés au milieu des années 70, Caro et Jeunet vont aussitôt collaborer pour réaliser courts et longs métrages devenus aujourd’hui cultes, dont Le Bunker de la dernière rafale (1981), Delicatessen (1991) et La Cité des enfants perdus (1995). Le duo se sépare à l’orée du deuxième millénaire. Jeunet part de l’autre côté de l’Atlantique et compte fleurette à Amélie Poulain et Ellen Ripley (Alien, la résurrection. 1997) tandis que Caro s’enferme dans l’univers carcéral spatial de Dante 01 (2008).

Puce et opticon

Privilégiant volontairement le visuel sur l’écrit, cette exposition offre à voir des costumes, des story-boards, des dessins de recherche, des maquettes, des photos de tournage, des peintures, etc. Elle est légèrement différente de celle précédemment organisée à Paris, avec des moins et des plus dont un cabinet de curiosités réalisé par Jean-Pierre Jeunet. Au total quelque 300 pièces, dont la puce de Marcello et l’opticon des cyclopes.

 

Expo Caro/Jeunet, jusqu’au 5 mai 2019, au musée « Miniatures & Cinéma », 60 rue Saint Jean, Lyon 5e. Fermetures les 25 décembre et 1er janvier. Tarifs : de 6,50€ à 9€.
Site web : www.museeminiatureetcinema.fr