Culture

[Exposition] : Quand le Moyen Age faisait la fête

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

La fête était bien plus intégrée dans la société au Moyen Age qu’aujourd’hui. C’est que montre cette exposition présentée à la Tour Jean Sans Peur, un monument médiéval méconnu situé en plein cœur de Paris.

Le Moyen Age ne fut pas autant une période de servitude et de ténèbres qu’on l’a si souvent décrit, sans doute bien moins que le XIXe siècle. On savait y faire la fête et les jours fériés étaient nombreux : jusqu’à un jour sur trois. Et pas seulement pour des raisons religieuses, loin de là. Ainsi les arbres de mai, les fêtes de village ainsi que celle des fous et de l’âne. Même certaines cérémonies, y compris dans les enceintes des églises, pouvaient donner lieu à des esbattements scabreux des ouailles. Une longue histoire puisque dès le VI et VIIe siècle, le Haut Moyen Age, les autorités ecclésiastiques s’émeuvent de voir des prêtres danser. De cette époque viendrait la carole, une danse où les femmes jouaient le rôle prépondérant. Il faudra des siècles à l’église pour réfréner tant bien que mal les débordements.

Des temps pas si austères

Ce passé de fêtes médiévales ressurgi à l’occasion de l’exposition « La fête au Moyen Age » à la Tour Jean Sans Peur (1371-1419), l’un des plus vieux monuments de Paris et dernière partie debout de l’ancienne résidence parisienne du Duc de Bourgogne. Dans ce décor exceptionnel est réunie une iconographie exceptionnelle qui illustre combien étaient vivaces et bien ancrées les traditions de fêtes. Les temps austères ne sont pas toujours ceux que l’on croit.

 

Exposition « La Fête au Moyen Âge », jusqu’au 5 mai 2019, à la Tour Jean sans Peur, 20 rue Étienne Marcel 75002 Paris. M° : Etienne Marcel, du mercredi au dimanche de 13h30 à 18h. Tarifs de 3,50€ (tarif réduit) à 6€. Gratuit pour les moins de 7 ans
Sur le Net : www.tourjeansanspeur.com