Expulsion des syndicats : nous gênons car nous résistons aux attaques patronales et politiques

Bourses du Travail par Employés et Cadres

Pour soutenir les huit organisations syndicales de l’Eure, dont FO, menacées d’expulsion des locaux de la Bourse du Travail et laissés sans solution de relogement, près de 2 000 salariés manifestaient ce 9 novembre 2016 à Evreux.

Communiqué de la FEC - Section fédérale du Commerce

FO Commerce se félicite des mobilisations contre les lois Macron et El Khomri et nous n’en avons pas fini puisque les entreprises du commerce s’apprêtent à mettre en oeuvre la remise en cause des droits des salariés : repos dominical, majoration des heures supplémentaires, temps de travail, etc.

Dans ce cadre, les sections FO dans le commerce font l’objet d’attaques de plus en plus fréquentes, du fait de la résistance qu’elles opposent à la casse sociale.

En plus du patronat, des politiques s’y mettent. Nous avons eu à nous mobiliser récemment à Évreux pour défendre la bourse du travail des Unions départementales de l’Eure.

Aujourd’hui, c’est à Évry que sont menacées d’expulsion les organisations syndicales de leur bourse du travail de l’Essonne, qu’elles occupent depuis plus de 30 ans.

FO Commerce rappelle l’utilité des bourses du travail qui souvent, sont le seul endroit de réunions pour les salariés du commerce quand ils veulent s’organiser, se former, se rencontrer, s’informer…

La Section fédérale du Commerce de la FEC-FO soutient l’Union Départementale de l’Essonne et appelle ses militants et au-delà à signer la pétition contre l’expulsion des Unions Départementales de l’Essonne situées au cœur de la ville d’Évry.

 Pétition Papier

 Pétition en ligne

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Bricorama : Grogne salariale

Emploi et Salaires par Françoise Lambert

Les salariés de Bricorama ne sont pas satisfaits du résultat des négociations sur les salaires, achevées à la mi-mars. Aucun syndicat n’ayant signé l’accord pour 2015 et la direction s’en étant tenue à une augmentation de 0,5 % pour l’année, les salariés ont entamé, à l’initiative de FO, une série (...)

Pour les salaires, la mobilisation se poursuit chez C&A

Commerce par Mathieu Lapprand

Le travail a repris ce mardi 22 mars après la grève votée le 18 mars dernier suite aux « propositions méprisantes » de la direction de C&A dans le cadre des négociations annuelles obligatoires sur les salaires. D’autres modalités d’action sont prévues.