Fermetures aux Galeries Lafayette : FO revendique « zéro licenciement »

Toute l’actualité par Françoise Lambert

Un comité central d’entreprise le 31 mars est venu confirmer les craintes exprimées par la fédération FO du commerce « d’une restructuration drastique » au sein des Galeries Lafayette, qui comptent 59 magasins en France.

La direction du groupe a annoncé la fermeture de deux magasins, ceux de Thiais (Val-de-Marne) et Béziers (Hérault). 127 salariés et 80 démonstrateurs, autrement dit des personnels employés par les marques, travaillent dans le magasin situé en région parisienne. Le magasin de Béziers compte quant à lui 50 salariés et environ 35 démonstrateurs. Les deux entités devraient fermer leurs portes fin 2015.

L’avenir du magasin de Lille -150 salariés et 70 démonstrateurs - est lui aussi très incertain. Son sort devrait être fixé dans les deux semaines à venir. Fermeture ou réduction de la surface de vente avec la vente du rez-de-chaussée sont dans la balance. Les syndicats, dont FO, avaient rencontré des représentants de la mairie de Lille la semaine dernière pour l’alerter des menaces pesant sur l’emploi.

Dans un communiqué commun, les représentants du personnel membres du Comité central d’entreprise, dont ceux de FO, se sont dit « choqués d’apprendre des fermetures de magasins alors que le groupe se porte très bien ». Les Galeries Lafayette ont prévu d’ouvrir un magasin sur les Champs-Elysées à Paris en 2018 sur l’emplacement du feu Virgin Megastore. D’autres implantations sont envisagées à l’étranger. « L’actionnaire unique des Galeries Lafayette vient d’acheter environ 10% d’actions du groupe Carrefour et en devient ainsi le second actionnaire », souligne par ailleurs les syndicats.

Quel sort pour les démonstrateurs ?

« On déshabille Pierre pour habiller Paul », commente Patrick Lafond, délégué syndical central FO aux Galeries Lafayette.

Force Ouvrière revendique « zéro licenciement », le reclassement de l’ensemble des salariés et des démonstrateurs.

« Les démonstrateurs sont salariés des marques qui les emploient et non des Galeries Lafayette », explique Christophe Lecomte, « Nous sommes aussi très attentifs au sort qui sera fait à ces salariés, nous avons déjà alerté les fédérations FO dont dépendent ces démonstrateurs qui travaillent chez les parfumeurs, les maroquiniers, les fabricants de textiles et de chaussures. »

Alors qu’un prochain CCE concernant ces magasins doit se tenir le 8 avril, la direction a annoncé le 1er avril une autre restructuration, touchant cette fois-ci des entités dépendant du siège des Galeries Lafayette. Sont prévues la fermeture de trois services de comptabilité (magasins de Nantes, Dijon, Caen) et des neuf agences de voyage Galeries Lafayette Voyages. « L’entreprise annonce l’objectif d’un taux de rentabilité de 5% en 2017. Il se fait sur le dos des salariés », dénonce Christophe Lecomte, « L’appel à la grève le 9 avril est un point d’appui pour toutes les victimes de cette politique antisociale, c’est-à-dire l’ensemble des travailleurs. »

Françoise Lambert Journaliste à L’inFO militante - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Galeries La Faillite sociale ?

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

D’Asie, au Moyen Orient et demain sur les Champs Elysées, les prestigieuses Galeries Lafayette annoncent des ouvertures de magasins et au passage, elles sont devenues le premier actionnaire du groupe Carrefour.
Au niveau social, en France, les militants FO constatent qu’il n’y a rien de (...)

Fermeture des magasins des Galeries Lafayette, c’est annoncé !

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

Lors du CCE extraordinaire, la direction vient d’annoncer la fermeture des magasins de Béziers (34) une cinquantaine de salariés Galeries Lafayette, de Thiais Belle Epine (94) près de 120 salariés GL, et partiellement celui de Lille (59) près d’une trentaine de salariés concernés.
Pour Lille, si les (...)