FerroPem (Groupe FerroGlobe) annonce la fermeture de deux sites industriels et 355 licenciements

Fédération FO Chimie par Fédéchimie

Vi..Cult..., CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Communiqué de la Fédération Nationale des Travailleurs des industries de l’Atome, du Caoutchouc, de la Chimie, des Cuirs et Peaux, du Pétrole, des Plastiques, des Textiles et du Verre

L’impact d’un tel projet serait considérable si l’on prend aussi en compte tous les emplois induits (sous-traitance, fournisseurs, commerces locaux, etc.) qui dépendent de ces sites. FerroPem c’est mille emplois directs et un réseau dense de fournisseurs et de sous-traitants autour de 7 établissements (avec le siège et centre de recherche) pour une haute maîtrise des productions électro-métallurgiques : invoquant de mauvais résultats en 2019 et 2020, le groupe FerroGlobe annonce la mise en sommeil des deux établissements de Château Feuillet (Savoie) et Les Clavaux (Isère) et la liquidation de 355 emplois directs.

FerroPem a, durant plus d’une décennie, rapporté des millions d’euros à ses actionnaires. Millions en partie liés aux aides, subventions et avantages touchés par l’entreprise au travers de tarifs d’énergies très avantageux, taxe carbone, crédits impôt, recherche et depuis un an activité partielle.

Pour la Fédéchimie FO, ces politiques doivent cesser, l’industrie et les emplois doivent être préservés ! Force Ouvrière apporte un soutien sans réserve et inconditionnel aux salariés de FerroPem en lutte avec leurs représentants du personnel et organisations syndicales pour le maintien de l’intégrité d’un outil industriel stratégique et des emplois.

Fédéchimie Secrétaire général

Sur le même sujet

Plan de licenciement chez Selecta France

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Communiqué de FEC-FO - Section fédérale du Commerce & VRP
Lors du CSE du 7 octobre 2020, la direction de Selecta France a annoncé aux membres de l’instance un plan de licenciement de 492 salariés.
La Section FO de Selecta France condamne cette annonce qui entraîne la colère et l’incompréhension (...)

Le Groupe Go Sport se sépare de Courir

Commerce par Employés et Cadres

La presse en parlait cet été, la direction du groupe Go Sport vient de le confirmer après avoir méprisé cette information, il y a bien un projet de vente de l’enseigne Courir pour une somme d’environ 283 millions d’euros.