Fessenheim : La bataille continue !

Service Public par Énergie et Mines

Par Florival frTravail personnel, CC BY-SA 3.0

Communiqué de FO Énergie et Mines

Le Conseil d’Administration d’EDF s’est réuni ce jour pour examiner, sur pression gouvernementale, la fermeture de la centrale de Fessenheim.

FO exprime, une nouvelle fois, en appui aux salariés de Fessenheim massivement en grève (à 76%), que la fermeture de cette centrale serait un gâchis pour la Nation et une absurdité économique et environnementale au moment où la COP 21 fait de la lutte contre le CO2 une nécessité pour la planète.

FO rappelle que cette centrale a été récemment jugée par l’ASN une des plus sûres de France.

Elle a surtout rappelé que c’est grâce au nucléaire, mais aussi à l’hydraulique et au thermique que nous avons passé le début de l’hiver et non pas comme l’a dit, au mépris de la réalité, Mme Royal grâce aux énergies intermittentes qui ont eu un rôle totalement négligeable au moment du passage des pointes électriques.

FO condamne l’attitude scandaleuse de Mme Royal qui a exercé un chantage indigne de ses fonctions sur EDF et contraire aux valeurs de la République en menaçant EDF de représailles si le CA ne votait pas selon ses souhaits.

FO souligne enfin que la loi de transition énergétique, que FO a combattu, n’impose nullement la saisine du CA d’EDF en janvier, mais permettait d’attendre en juin, soit après les élections présidentielles et législatives. La précipitation de cette saisine est donc une basse manoeuvre politicienne.

Ce contexte de mobilisation et de colère des personnels a lourdement pesé.

Certes, les administrateurs indépendants ont voté la convention d’indemnisation - pourtant notoirement insuffisante- de Fessenheim qui a été adoptée compte tenu de la voix prépondérante du Président Lévy.

En revanche, et c’est là un point essentiel, la demande par EDF d’abroger l’autorisation d’exploiter la centrale de Fessenheim n’a pas été examinée par le CA comme l’exigeait Mme Royal.

C’est là un formidable encouragement pour les personnels !

Plus que jamais, rien n’est plié et la lutte continue pour la défense du service public, de l’outil de travail et des emplois !

Énergie et Mines Secrétaire général

Sur le même sujet

Mise en oeuvre par EDF et Areva des décisions du Président de la République : Réactions de FO Énergie et Mines

Communiqué de FO Énergie et Mines par Énergie et Mines

EDF et Areva ont communiqué ce jour, sur la mise en oeuvre des décisions du Président de la République prises le 3 juin dernier sur « la refondation de la filière nucléaire ». Pour FO, celle-ci mérite mieux qu’une logique principalement financière.
Sans surprise, ce texte, négocié sous la pression (...)

Areva : fin du suspense ?

Service Public par Evelyne Salamero

Après des mois de négociations, EDF devrait entériner le 27 janvier le montant (2,5 milliards d’euros) qu’elle entend consacrer au rachat d’Areva NP, la filiale du groupe qui fabrique et entretient les réacteurs nucléaires. Un montant inférieur à celui prévu à l’origine (2,7 milliards). Dans la foulée, (...)

FO refuse l’atomisation de la filière nucléaire civile

Centrales par Evelyne Salamero

« Qui veut tuer son chien l’accuse de la rage »… Le fameux proverbe s’appliquerait-il aussi au nucléaire ? Plusieurs indices le laissent soupçonner.
L’anomalie de fabrication de la cuve du réacteur de la centrale nucléaire en cours de construction à Flamanville (Manche) défraye la chronique. La cuve a (...)

Nucléaire : les agents EDF en grève pour défendre Fessenheim

Emploi et Salaires par Valérie Forgeront

En parallèle de la grève ce 14 septembre à l’appel de quatre syndicats dont FO, un rassemblement avait lieu devant le siège d’EDF à Levallois-Perret près de Paris où se tenait un comité central d’établissement. Plusieurs centaines d’agents dont la plupart venus de Fessenheim (Haut-Rhin) ont manifesté leur opposition à l’arrêt en 2018 de la production de la centrale nucléaire.