Culture

[Festivals] La Fête à Léo : randonnées culturelles en Gironde

, Christophe Chiclet

Recommander cette page

La « Fête à Léo », n’est pas une fête de village avec bandas et merguez, mais une série de randonnées pédestres à la découverte du patrimoine culturel de la Gironde autour de l’œuvre de l’artiste et savant Léo Drouyn, pendant tout l’été.

Depuis une douzaine d’années, chaque été, l’association « Les Amis de Léo Drouyn » organise ces balades dans la campagne girondine pour découvrir le patrimoine architectural et naturel des différentes régions du département sur les traces des œuvres de Léo Drouyn. Ce dernier (1816-1896) est un girondin qui au milieu du XIXe siècle a réalisé des milliers de dessins et près de 1550 gravures représentants les principaux monuments (églises, châteaux, abbayes, moulins, fermes…) mais aussi les paysages de la Gironde et des départements voisins, quarante ans avant les premiers témoignages photographiques. En effet, de 1842 à 1849 il était le dessinateur attitré de la Commission des monuments historiques de la Gironde. C’est donc une source d’information inestimable avant les grandes restaurations de Viollet-le-Duc et de ses émules locaux ou la disparition pure et simple de ces monuments.

Le travail de ce peintre, dessinateur, graveur ayant fait partie de l’école de Barbizon, a été sorti de l’anonymat grâce à la volonté acharnée de l’historien-éditeur Bernard Larrieu qui a retrouvé les fonds dispersés dans différentes archives pour à ce jour publier 23 tomes des œuvres de Léo Drouyn. Une recension unique dans la région, aux Éditions de l’Entre-deux-Mers depuis une vingtaine d’années.

Balades enchantées

Ces promenades ouvertes à tout public se font souvent au milieu des vignes avec à chaque fois des arrêts dans des chais avec force dégustations des vins du crû, et même du grand crû, agrémentés de pique-niques en plein air à l’ombre des châteaux médiévaux ou viticoles. Le programme 2019 est composé de douze expositions et rencontres thématiques et huit soirées musicales, lecture théâtralisée, soirée contée, ainsi que des présentations de films-documentaires. Cette année les festivaliers-marcheurs découvriront deux parties de ce grand département : sa façade atlantique avec le bassin d’Arcachon et la pointe du Médoc et les frontières du Lot et Garonne et de la Dordogne. De quoi largement réjouir les yeux, les oreilles et les papilles.

 

| « La fête à Léo », 1er juin-21 septembre 2019 : 29 et 30 juin, Espiet, Baron, Saint-Quentin de Baron (la restauration des monuments historiques) ; 7 juillet, Francs, Tayac, Puynormand (les parlers locaux entre oïl et oc) ; 20 juillet, Gujan-Mestras (exposition Léo Drouyn et le bassin) ; 21 et 30 juillet, Gujan-Mestras (la construction navale sur le bassin d’Arcachon) ; 28 juillet, Bassanne (Léo Drouyn à Castillon de Castets) ; 3 août, Saint-Vivien de Médoc (patrimoine de l’estuaire) ; 31 août-1er septembre, Sauveterre de Guyenne (exposition photos) ; 7 septembre, Doulezon (Léo Drouyn, historien pionnier) ; 21 septembre, La Réole (histoire de la ville).
Info : https://www.editions-entre2mers.com/fete-a-leo-2019/
Les Editions de l’Entre-deux-Mers : 05 57 24 14 94.