FO à la COP22

International

Article publié dans le Dossier Climat
COP22 à Marrakech. Photographie : Takver (CC BY-SA 2.0)

Pascal Pavageau conduit la délégation FO qui se rendra à la COP22 à Marrakech, dans le cadre de la délégation syndicale internationale sous l’égide de la Confédération syndicale internationale.

La COP, ou conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, adoptée lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, le 9 mai 1992, réunit chaque année les 195 États membres ainsi que l’UE en tant que telle. L’ordre du jour sera essentiellement consacré à la mise en œuvre de l’accord dit de Paris, adopté l’année dernière lors de la COP21, qui a fixé l’objectif symbolique de réduire les émissions de gaz à effet de serre de façon à contenir le réchauffement climatique à moins de 2°C.

Plus dans le Dossier Climat
Tous les articles du dossier

COP 23 : les États peinent à remplir leurs engagements

Climat par Nadia Djabali

Un an après l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris, les engagements pris lors de la COP 21 couvrent seulement un tiers des mesures nécessaires pour éviter les conséquences dramatiques dues au changement climatique. FO et la Confédération syndicale internationale souhaitent que l’impact sur les travailleurs et le volet social soient plus présents dans les discussions des États.

« La conférence sur le climat doit intégrer une dimension sociale forte et ambitieuse »

Jean-Claude Mailly, Secrétaire général de Force Ouvrière par Evelyne Salamero, Jean-Claude Mailly

Des exemples concrets, sur tous les continents, montrent qu’il est grand temps de s’occuper des impacts sociaux du réchauffement climatique et les évolutions nécessaires pour ne pas amplifier le phénomène exigent des formations spécifiques et de nouvelles qualifications, souligne le secrétaire général de FO.

COP 21 : la communication est brillante mais socialement l’Échec est mat

Communiqué de FO par Pascal Pavageau

Alors même que les COP visent à prendre des décisions environnementales afin d’atteindre des objectifs de lutte contre les changements climatiques, à nouveau, à l’instar des négociations du TTIP, le pilier économique s’impose en maître sur l’échiquier de la scène internationale. En effet, les puissants (...)

COP 21 : Après le temps des discours, s’ouvre celui des négociations...

International par Evelyne Salamero

Cette troisième journée de la conférence mondiale sur le changement climatique est particulièrement importante pour le mouvement syndical international : la discussion sur l’article 2 de l’accord mondial qui pourrait - peut-être - intégrer la « transition juste » revendiquée par la CSI (Confédération syndicale internationale) dans sa version définitive a en effet commencé ce 2 décembre.