FO, avec la CSI, contre les dérives néolibérales mondiales

International par Evelyne Salamero

Sharan Burrow

Au moment où les mobilisations contre l’injustice sociale se multiplient, le Conseil général de la CSI a condamné les politiques d’austérité, l’impunité des multinationales et a réaffirmé sa revendication d’une réglementation contraignante à l’échelle internationale.

Pas moins de 60 % de la population active mondiale travaille sans contrat de travail, sans droits et sans protection sociale. Entre 40 % et 50 % des demandeurs d’emploi ont moins de 25 ans. De nombreux indicateurs sociaux sont au rouge au niveau mondial, a alerté Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI (Confédération syndicale internationale) en communiquant ces chiffres au Conseil général annuel de l’organisation. Celui-ci a réuni des dirigeants syndicaux venus de 163 pays, à Bruxelles du 15 au 17 octobre.

Ces derniers ont dénoncé les conditions imposées par le FMI (Fonds monétaire international) en échange de ses prêts. Ils ont réaffirmé leur revendication d’un encadrement contraignant de la fiscalité des multinationales. L’OCDE estimait en 2017 que les pratiques d’optimisation fiscale faisaient perdre aux États entre 100 et 240 milliards de dollars de recettes par an. Le Parlement européen estimait à 1 000 milliards d’euros les pertes annuelles en Europe dues à l’évasion et à la fraude fiscale. En France, un rapport du Sénat indiquait déjà en 2012 une évasion de capitaux et d’actifs à hauteur de 30 à 50 milliards d’euros. Pour comparaison, le budget de l’Éducation nationale inscrit dans le projet de loi de Finances pour 2020 est de 53,3 milliards d’euros, celui de la santé de 1,1 milliard et celui des régimes sociaux et de retraite de 6,2 milliards…

Le rôle clé de l’OIT

De plus, les pressions des multinationales sur leurs sous-traitants entraînent des destructions d’emplois, l’absence ou la quasi-absence de droits, et des salaires de misère. Là encore, la CSI revendique des instruments de contrôle contraignants, dont une nouvelle convention de l’OIT (Organisation internationale du travail).

Autant de revendications soutenues par la confédération FO parce qu’elles s’opposent aux dérives néolibérales mondiales. La délégation FO a aussi rappelé l’importance, en particulier dans ce contexte, de transformer les conventions de l’OIT sur la santé et la sécurité au travail en normes fondamentales, ces dernières devant être appliquées par les États, qu’ils les aient ratifiées ou non.

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Contre l’austérité, la solidarité

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce par Employés et Cadres

Après les différentes mobilisations organisées ou co-organisées par FO, contre l’austérité, une nouvelle date est prise.
Demain à la place de la Bastille, à l’appel des Unions Régionales d’Ile-de France de la FSU, de Solidaire, de la CGT et de FO, une manifestation est organisée pour soutenir le peuple (...)

Grèce : pourquoi le cauchemar n’est pas fini

Europe par Evelyne Salamero

Après le cauchemar, le rêve ? Le 20 août, à en croire de nombreuses voix, la Grèce aurait officiellement été libérée des contraintes budgétaires et sociales imposées depuis huit ans par ses créanciers (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international) en échange de leurs prêts.

Lettre ouverte aux têtes de liste des principaux partis

International par Jean-Claude Mailly

À l’approche des élections européennes, tout en restant dans notre rôle de liberté et d’indépendance conduisant notamment à ne pas donner de consignes de vote aux citoyens, nous tenons à rappeler certains éléments qui nous apparaissent fondamentaux au regard de la question européenne.

COP 21 : Combattre, Oser, Promouvoir

Communiqué de Force Ouvrière par Pascal Pavageau

Comme rappelé le 11 juin par le Président de la République à l’OIT, la récente annonce des gouvernements français et péruvien en faveur de l’emploi dans le cadre de la préparation de la COP 21 en décembre 2015 à Paris constitue une approche indispensable.
Évolution climatique, protection de (...)