FO Banques et Sociétés financières ne confinera pas la défense des salariés(es) de la profession

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

Jean Claude MOSCHETTI/REA

Oui, la circulation du virus est active et préoccupante mais la réalité est que la santé financière des établissements bancaires n’est en aucun cas préoccupante. Un regard rapide sur les résultats nets par groupe bancaire, fait ressortir une indécence dans les déclarations ou les positionnements des dirigeants de ceux-ci.

Le groupe BNPP affiche 1.894 millions d’euros de résultat net, le groupe Société Générale affiche 869 millions ou encore BPCE 674 millions…et c’est sans compter les autres groupes qui vont leur emboiter le pas dans leurs annonces de profits trimestriels.

Dans une telle situation, comment expliquer autrement que « l’effet d’aubaine » que représente le virus COVID 19 pour justifier les réorganisations, restructurations, les fusions ou encore annonces de suppressions d’emplois (Plans de Sauvegarde de l’Emploi, Ruptures Conventionnelles Collectives etc.…).

FO Banques et Sociétés Financières condamne ces décisions indécentes qui placent le personnel, les conditions de travail et les emplois comme la seule variable d’ajustement. Profiter d’une telle crise pour annoncer ces destructions d’emplois ne relève plus de la provocation mais carrément du fossoyage des métiers et des postes au sein de la profession bancaire.

Le gouvernement a beau gesticuler et déclarer de belles intentions pour des soutiens sectoriels, il n’en demeure pas qu’il se rend coupable de caution envers le secteur bancaire qui a bénéficié d’aides depuis des années et ne se sent pas engagé dans des quelconques contreparties, ne serait-ce qu’en garantissant l’emploi.

FO Banques soutient sans réserve ses sections syndicales au sein de toutes les entreprises du secteur du bancaire et des sociétés financières qui agissent au quotidien pour la défense et le respect des droits de tous les salariés de nos professions.

Employés et Cadres Secrétaire Général

Sur le même sujet

Projet de loi Macron : Force Ouvrière persiste

Communiqué de Force Ouvrière

A la veille d’un week-end marathon de débats parlementaires à l’assemblée nationale sur le projet de loi Macron avant le vote solennel de mardi prochain Force Ouvrière tient à réitérer son opposition à ce texte et notamment à l’extension et à la banalisation du travail du dimanche : Que ce soit sur le (...)

Chiffres du chômage : une augmentation tous azimuts

Communiqué de Force Ouvrière par Stéphane Lardy

Les derniers chiffres publiés par Pôle emploi concernant le mois de mai sont sans appel : Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A augmente de 0.5 % par rapport à la fin avril, soit 16 200 demandeurs d’emploi en plus. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à (...)

Préface au Guide pratique - L’activité partielle

Chômage partiel par Jean-Claude Mailly

Tous les jours les entreprises françaises placent leurs salariés en chômage partiel suite à la crise qui frappe notre pays. Les perspectives économiques et sociales sont toujours très préoccupantes pour les salariés de l’ensemble des secteurs d’activités et nul ne peut aujourd’hui prédire les évolutions économiques.