FO-Cargill : quand la ténacité sur les salaires mène à une victoire éclatante aux élections

InFO militante par  Valérie Forgeront, L’Info Militante, Site internet Force Ouvrière

Victoire et par un score massif pour le syndicat FO-Cargill de Saint-Cyr-en-Val, près d’Orléans. FO sort majoritaire au CSE avec six élus titulaires sur onze à l’issue des élections professionnelles des 4 et 5 décembre à l’usine Cargill Foods France (235 salariés) qui produit des nuggets de poulet pour McDonald’s. Avec 42,11 % des voix, le syndicat a quasi doublé son score de 2021 (22 % face à trois syndicats contre cinq cette année). Cette progression fulgurante a tout à voir avec la ténacité, particulièrement sur la question des salaires (mesures générales, primes, treizième mois…), dont fait preuve FO-Cargill, créé fin 2018 à l’initiative de Driss Qabbal, alors âgé de 45 ans avec vingt ans d’ancienneté dans l’entreprise (créée en 1993) et ayant choisi de rejoindre FO et de préparer les élections de 2019.

 En trois ans, une hausse des salaires de 20 % à 25 %

Depuis, le syndicat bataille pour les salaires. En 2021, cela s’est notamment traduit par de multiples journées de grève – massivement suivies sur plus de deux mois – contraignant la direction à entendre les revendications.  En trois ans, avec une hausse totale des salaires de 20 % à 25 %, on a rattrapé quinze ans de retard ! Mais on atteint juste la moyenne du salaire de la branche alimentaire, précise le militant. Pour les NAO 2024, démarrées le 20 décembre, FO adopte la méthode qui a déjà fait ses preuves : On négocie un montant de hausse de salaire et non un pourcentage, explique Driss. Les négociations ont permis d’obtenir une hausse de 200 euros, sur un petit salaire, cela équivaut à une augmentation de 15 %. Dans l’entreprise, le salaire brut d’entrée est désormais entre 1 800 et 1 900 euros.

Sur le même sujet

FGTA : Le développement de FO au cœur d’un congrès où les jeunes ont pris toute leur place

InFO militante par  Valérie Forgeront, L’Info Militante

Une ambiance traduisant la détermination et le dynamisme d’une structure qui travaille à se développer encore. Une ambiance teintée d’émotion dans le cadre de passages de témoin, entre autres au mandat de secrétaire général, avec l’arrivée de Laurent Rescanières (ancien secrétaire général adjoint) et le départ, en retraite, de Dejan Terglav, chaleureusement ovationné...