FO Com satisfaite du maintien de Stéphane Richard à la tête d’Orange

Emploi et Salaires par Postes et Télécommunications

Stéphane Richard, le P-DG d’Orange, a la sortie du TGI, le 9 juillet 2019. © Romain GAILLARD/REA

Communiqué de FO Com

Ce 9 juillet, la justice a relaxé Stéphane Richard dans l’affaire « Tapie ».

FO Com exprime sa satisfaction de voir écartée la menace d’une décision politique contre Stéphane Richard. En effet, le ministre Bruno Lemaire avait déclaré que si Stéphane Richard était condamné, il devrait démissionner.

FO Com considère, comme l’immense majorité du personnel d’Orange, que cela aurait été une mauvaise chose pour l’entreprise et pour ses personnels qui n’oublient pas le rôle d’apaisement joué par notre P-DG lors de la crise sociale qui est jugée par ailleurs.

Notre Fédération est d’autant plus légitime à prendre cette position qu’elle défend fermement les intérêts des personnels d’Orange, en particulier en exigeant de la Direction du Groupe une politique de l’emploi plus conforme aux nécessités opérationnelles, garantissant de bonnes conditions de travail et une meilleure qualité de service. Cela passe aujourd’hui par le remplacement de tous les départs de l’entreprise et l’internalisation des activités sous-traitées.

Postes et Télécommunications Secrétaire général

Sur le même sujet

La disparition inquiétante de l’État dans les entreprises publiques

Privatisation par Nadia Djabali

Aéroports de Paris, Orange, Française des jeux, Renault, EDF, Engie, chacun y va de son pronostic depuis que Bruno Le Maire, le ministre de l’économie, a annoncé d’importantes cessions d’actifs de l’État. Objectif : financer l’innovation à hauteur de 10 milliards d’euros. Quelles entreprises sont concernées ? Rien d’officiel n’a pour le moment été communiqué.