FO exige l’abandon immédiat des poursuites contre les syndicalistes

Résolution du CCN par Evelyne Salamero

Manifestation de soutien aux salariés d’Air France (affaire de la chemise arrachée) devant le tribunal de grande instance de Bobigny (93). Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Après avoir évoqué le procès des salariés d’Air France, Jean Hédou, secrétaire général de la FEETS FO (équipement, environnement, transports et services) a estimé qu’avec cette affaire, « l’appareil d’État a ouvert la boîte à claques », et que désormais il « nous réprime, parfois durement ». Plusieurs autres responsables FO ont témoigné de cette dérive, comme ceux du Bas-Rhin et du Doubs, où des militants sont poursuivis en justice pour avoir participé à des actions contre la loi El Khomri.

Menaces aussi sur les locaux syndicaux 

La résolution du CCN exige l’abandon immédiat de « toutes les poursuites contre les militants mis en cause ». Jean-Claude Mailly a annoncé que la confédération allait officiellement interpeller le garde des Sceaux sur cette question, mais aussi sur le fait que des collectivités locales remettent en question la mise à disposition de locaux aux unions départementales et locales, comme dans l’Eure ou la Haute-Marne, avec parfois des menaces d’expulsion pure et simple. 

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Air France : Stop aux projets de licenciements - Stop aux poursuites et aux sanctions

Communiqué de la Fédération FO de l’Équipement, de l’Environnement, des Transports et des Services par FEETS FO

La Fédération de l’Equipement, de l’Environnement, des Transports et des Services Force Ouvrière (FEETS-FO) apporte son soutien à ses syndicats FO d’Air France (SG-FO-AF et SNPNC-FO) mobilisés pour obtenir le retrait du plan de licenciements et d’attrition d’activités de la Compagnie.
Elle dénonce la (...)