FO Jeunes : 3 décembre 2015, une journée tremplin

Connexion par FO Jeunes

Article publié dans le Dossier FO Jeunes
Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 - www.flickr.com/force-ouvriere

Le numéro 5 de Connexion, la Newsletter de FO Jeunes, revient sur la journée qui a réuni plus de 150 jeunes syndicalistes à la Bourse du travail de Paris.

Connexion n°5
PDF - 3.9 Mo

Qu’est-ce que le syndicalisme aujourd’hui ? Comment aller à la rencontre des jeunes, comment les intéresser ? Comment leur parler ? Comment les convaincre d’agir et de militer au sein de notre syndicat ?

Les questions ont fusé toute la matinée

Les questions ont fusé toute la matinée du 3 décembre 2015, au cours du débat organisé par FO Jeunes à la Bourse du Travail. Les intervenants et les participant ? Des militants FO, des jeunes et des moins jeunes, tous convaincus qu’il faut agir vite, qu’il faut sensibiliser les jeunes à l’action syndicale, leur montrer que le syndicalisme peut contrer le libéralisme, lutter contre le défaitisme d’une génération exposée de toutes parts à la précarité, et enfin, préparer le syndicalisme et les militants FO de demain. Richesse de notre organisation, chacun avait son mot à dire. Certes, tout le monde n’a pas eu le temps de le dire, mais le débat fut riche et constructif.

On se serre les coudes !

La précarité de l’emploi ? Ce n’est pas une fatalité et ça ne doit pas décourager les jeunes de s’engager. La crainte des représailles peut être compensée par la solidarité entre militants, on se serre les coudes !

Faire comprendre FO

L’individualisme ? Que nenni ! Quand on va à la rencontre des jeunes, ils sont tout aussi attachés à la protection sociale collective que les autres. Seulement son fonctionnement reste trop ignoré, ce qui amène certains à la considérer comme une aide sociale plutôt qu’un salaire différé. Expliquées, les choses deviennent plus concrètes et les jeunes – pas plus bêtes – se mobilisent pour les défendre.

Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 - www.flickr.com/force-ouvriere

Après tes explications, je comprends le dialogue social et les syndicats, mais FO ? Dernière difficulté : faire comprendre FO. Ce que nous sommes, ce que nous portons. Quelle est la différence entre FO et les autres syndicats ? Et sur ce point, évoquer l’indépendance ne suffit pas, tout le monde s’en revendique. Non, il faut aller plus loin : nos revendications, notre travail, nos analyses et notre fonctionnement.

Etienne Castillo, FO Jeunes
Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 - www.flickr.com/force-ouvriere

Et c’est sur ce point que FO Jeunes est encore une fois un atout. FO Jeunes a développé des outils pour répondre aux questions ci-dessus, ce qu’est FO et ce que nous revendiquons pour les jeunes. Et sur le terrain, dans les entreprises, ce sont aux jeunes eux-mêmes, ceux que nous cherchons à convaincre, de faire ce travail. Attention, les jeunes sont des militants comme les autres, investis sur tous les sujets. Mais ils sont les mieux placés pour savoir quelles sont les galères des jeunes, les sujets auxquels ils sont les plus sensibles et par là, comment les intéresser, comment mettre en avant, dans notre travail quotidien, ce qui les touchera plus particulièrement.

Nos ambitions de développement

Autrement dit, et il faut leur dire, venir militer dans un syndicat, ce n’est pas perdre sa liberté de parole ou de penser, ce n’est pas se faire embrigader, ce n’est pas devenir le petit soldat d’une organisation hiérarchique. Être jeune et s’engager chez FO, c’est au contraire participer à la vie de l’entreprise et du syndicat. Et c’est même plancher sur nos méthodes de communication et nos ambitions de développement chez les jeunes et dans les secteurs émergents encore méconnus !

C’est ce qui fait Force Ouvrière

Il y a un principe : ceux qui vivent le problème sont ceux qui savent le mieux, c’est pour cela que les travailleurs ne seront jamais mieux défendus que par eux-mêmes. C’est pour cela que militer n’est pas un métier. Et avec toutes nos spécificités, nous sommes réunis et unis pour nous défendre collectivement, c’est ce qui nous différencie des lobbies, c’est ce qui fait notre force, c’est ce qui fait Force Ouvrière.

Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 - www.flickr.com/force-ouvriere

 Voir en ligne  : Connexion, la Newsletter de FO Jeunes

Plus dans le Dossier FO Jeunes
Tous les articles du dossier

Syndicalisme, sympathisants et extrême droite

Newsletter FO Jeunes - Connexion n°2 par FO Jeunes

Tout d’abord, sympathisant n’est pas adhérent et encore moins militant. Mais si vous le permettez, renversons la question : de quel syndicat un sympathisant Front National peut-il se sentir proche ?
Certaines confédérations syndicales soutiennent régulièrement l’action ou les candidats de partis (...)

Rassemblement FO Jeunes le 3 décembre 2015

Communiqué de FO

Depuis des années, FO Jeunes travaille pour faciliter le contact entre les jeunes salariés et le syndicalisme Force Ouvrière. Analyses, états des lieux de la jeunesse, réflexions syndicales, FO Jeunes regroupe des jeunes syndicalistes pour garantir au quotidien, dans l’action Force Ouvrière sur le (...)