FO Métaux première organisation syndicale d’ArcelorMittal Méditerranée

Fédération FO Métaux par Métaux

© Franck CRUSIAUX/REA

Communiqué de FO Métaux

Les élections des deux établissements de la société ArcelorMittal Méditerranée ont porté FO comme première organisation syndicale de la société avec un record de participation de 96 % sur l’établissement de Saint-Chély-d’Apcher (Lozère) et de 85 % à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône).

Les 2 600 salariés inscrits sur les deux sites de la société se sont exprimés et ont pour la première fois désigné FO comme la première organisation syndicale simultanément sur les deux sites et sur la société avec 34,36 % des voix.

La régularité de la progression depuis 2013 et la reconnaissance du travail et du militantisme de terrain de l’équipe syndicale de Fos-sur-Mer, ainsi que la stabilisation de celle du site de Saint-Chély-d’Apcher ont permis ces résultats.

C’est une très bonne nouvelle pour les salariés de ces usines et pour le dialogue social au sein de cette entité, la deuxième plus importante d’ArcelorMittal en France.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Sidérurgie : FO demande des mesures de protection pour cette filière stratégique

Economie par  Valérie Forgeront

La crise économique s’abat sur moult secteurs dont celui de la sidérurgie. A Fos-sur-Mer, les salariés d’ArcelorMittal redoutent un arrêt momentané de l’usine et les conséquences sociales qui en découleraient. Sur le site comme à l’échelon fédéral, FO milite activement pour que les pouvoirs publics et l’Europe soutiennent cette filière industrielle notamment au plan de ses investissements en faveur de l’environnement. La demande syndicale est intense aussi sur la nécessité de relocalisations sur le territoire national pour mettre fin à la dépendance en matière de production d’acier et pour créer des emplois. Visite dans le secteur des hauts-fourneaux et de ses revendications.

ArcelorMittal France et Méditerranée : FO signe les NAO !

Fédération FO Métaux par Métaux

Malgré le contexte particulièrement difficile du secteur sidérurgique, la crise sanitaire de la Covid-19 et les répercussions économiques négatives pour les deux plus grandes sociétés du groupe ArcelorMittal en France, des accords d’évolutions salariales ont pu être trouvés.

FO Métaux signe l’accord salarial chez ArcelorMittal France

Fédération FO Métaux par Métaux

La délégation FO Métaux d’ArcelorMittal France, qui regroupe les sites de Florange, Dunkerque, Mouzon, Basse-Indre, Saint-Denis, Desvres, Montataire et Mardyck, signe l’accord pour les évolutions salariales des 7 000 salariés de la société.