FO Métaux signe l’accord salarial chez ArcelorMittal France

Fédération FO Métaux par Métaux

Communiqué de FO Métaux

La délégation FO Métaux d’ArcelorMittal France, qui regroupe les sites de Florange, Dunkerque, Mouzon, Basse-Indre, Saint-Denis, Desvres, Montataire et Mardyck, signe l’accord pour les évolutions salariales des 7 000 salariés de la société.

La faiblesse des propositions initiales de la direction, la mise sous tension des sites et le mécontentement exprimé face à cette situation, mais surtout les efforts constants des salariés durant cette période de pandémie, les bons résultats du groupe et la poussée inflationniste méritaient une revalorisation salariale conséquente. La direction a finalement décidé d’entendre le sérieux et le réalisme des arguments exprimés par le chef de file de la délégation FO, ceux-ci ont joué un rôle déterminant dans les résultats obtenus. Les mesures sont applicables à partir du 1er janvier 2022 :

  • prime PEPA ou exceptionnelle pour tous les salariés de 1000 € ;
  • une augmentation générale de 2 % avec un talon minimum d’augmentation de 50 € mensuels pour chaque salarié, versée en février avec un effet rétroactif au 1er janvier 2022 ;
  • une enveloppe de 0,8 % pour les Augmentations Individuelles ;
  • un budget pour les promotions hors AI ;
  • la revalorisation de l’ensemble des primes de 2 % ;
  • une rémunération minimale annuelle garantie de 25 800 € ;
  • 2,8 % pour des mesures individuelles pour les salariés Cadres (avec une mise en application à partir du 1er avril 2022).

La délégation FO Métaux n’a pas manqué de rappeler à la direction que si l’inflation venait à subir un dérapage, elle saurait mettre en place les actions nécessaires pour que les salariés ne subissent aucune perte de pouvoir d’achat.

Pour FO Métaux, le pouvoir d’achat et de bonnes garanties sociales sont aussi des éléments primordiaux et attractifs pour le maintien et le développement de l’industrie dans notre pays.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

ArcelorMittal France et Méditerranée : FO signe les NAO !

Fédération FO Métaux par Métaux

Malgré le contexte particulièrement difficile du secteur sidérurgique, la crise sanitaire de la Covid-19 et les répercussions économiques négatives pour les deux plus grandes sociétés du groupe ArcelorMittal en France, des accords d’évolutions salariales ont pu être trouvés.

La FGTA-FO n’est pas signataire du pacte de responsabilité dans l’agriculture

Communiqué de la FGTA-FO par FGTA-FO

Sur ce thème, nous vous rappelons la position de Force Ouvrière exprimée par la voix de son Secrétaire général Jean-Claude Mailly qui rappelle que : Demander que soient fixées des contreparties « emploi » au niveau des branches sur des aides fiscales et sociales de caractère général est illusoire, voire (...)

Le non-recours aux droits sociaux : un phénomène silencieux de grande ampleur

Pauvreté par Nadia Djabali

Pourquoi des personnes qui auraient pu bénéficier d’une ou plusieurs aides sociales n’ont-elles pas déposé de dossier ? C’est une des questions posées par le comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée nationale. Ce comité a publié fin octobre 2016 un rapport d’information sur l’évaluation des politiques publiques en faveur de l’accès aux droits sociaux.