FO Pôle emploi

Fédération FEC-FO par Employés et Cadres

© Marta NASCIMENTO/REA

Communiqué de la FEC-FO - Section FO Pole emploi

C’est avec effroi que les représentants Force Ouvrière de Pôle emploi ont appris ce matin l’assassinat de leur collègue de Valence.

Face à ce drame, la Section Force Ouvrière Pôle emploi et la Fédération des Employés et Cadres FO s’associent à la douleur de la famille, des proches ainsi que de tous nos collègues de Pôle emploi.

Nous leur présentons toutes nos condoléances.

Folie d’un homme ou acte de désespoir, c’est l’enquête qui le dira.

Depuis des années, nos représentants FO Pôle emploi n’ont cessé d’alerter sur une véritable mise en danger des personnels de Pôle emploi, à l’instar de l’ensemble des agents et salariés des services de l’État.

Si aujourd’hui nous faisons corps, nous ne pouvons que regretter de ne pas avoir pas été entendus en temps et en heure, alors même que des alertes vives ont eu lieu de manière récurrente.

Comme à Nantes Est où un demandeur d’emploi s’était immolé devant l’agence il y a quelques années ou plus récemment, pour rappel, à Saint-Herblain où une balle avait traversé l’agence... sans faire de victime heureusement.

Mais il y a également eu, malheureusement, bien d’autres agressions, notamment celle au cutter à Châtellerault, et/ou des menaces plus que sérieuses dans différentes régions.

Nous portons l’espoir que la raison revienne, que de tels événements fassent réfléchir les décideurs, que ce soit à l’échelle de Pôle emploi au sujet de la mise en place du « Conseiller Référent Indemnisation » (qui risque d’être une victime de la colère) ou au niveau de l’État qui ne renonce pas à durcir les conditions d’indemnisation de manière drastique dans un contexte de crise sociale et économique sans précédent.

Les nouvelles règles de l’assurance chômage, malgré l’opposition de l’ensemble du conseil d’administration de l’Unédic, ne sont toujours pas définitivement retirées et laissent les salariés de Pôle emploi en première ligne face aux victimes de la crise.

Des mesures de protection doivent être prises rapidement, tant au niveau de Pôle emploi que du gouvernement, pour que cela ne se reproduise plus jamais !

Employés et Cadres Secrétaire Général