FO salue le combat exemplaire des salariés d’Arkema Zaramillo avec leur syndicat ELA !

Fermeture du site de Zaramillo - acquisition de Bostik par Secteur Europe - International

La direction d’Arkema a reçu hier matin 26 novembre 2014 une délégation des salariés du site espagnol de Zaramillo au siège du groupe.

Le comité de l’usine a réaffirmé les revendications des salariés. Ils n’acceptent pas la fermeture d’un site qui a plus de 70 ans et refusent de rentrer dans la discussion du plan social. La loi espagnole est en la matière pire que la loi française : si au bout d’un mois un accord n’est pas trouvé, les conditions de licenciements sont ramenés au minimum légal. Arkema a déjà été contraint de retirer un premier projet de plan.

Les salariés de Zaramillo refusent le « chèque départ » et rappellent à Arkema sa responsabilité en lui demandant de leur fournir du travail sur le site, quand bien même il s’agirait d’autres productions. Pour Force Ouvrière leur combat est juste ! Même si Arkema présente le site de Zaramillo comme un « foyer de pertes », ce site a généré des profits pendant des années qui permettent aujourd’hui à l’entreprise de poursuivre son développement.

Alors qu’Arkema estime la filière fluorée condamnée et qu’elle entend accélérer son programme de cessions, les salariés du groupe doivent obtenir le droit d’être protégés. C’est en ce sens que Force Ouvrière, seule, a revendiqué lors de la consultation du CCE sur le rachat de Bostik le maintien de l’ensemble des emplois et des sites sur tout le périmètre du groupe, actuel et futur.

Considérant que le combat site par site n’est pas favorable aux salariés car c’est le terrain choisi par l’entreprise, Force Ouvrière propose de tout mettre en œuvre pour la réalisation d’une action commune pour le maintien de tous les emplois.

Sur le même sujet

Espagne : La « loi du bâillon » adoptée au Congrès

International

Plusieurs lois remettant en cause les droits de l’homme ont été adoptées le 26 mars par le Congrès espagnol. La « loi du bâillon » vise à réprimer les manifestations de plus en plus nombreuses dans le pays, notamment lors d’expulsions de leur logement de personnes surendettées. « L’usage non autorisé » (...)

FO refuse que les salariés de Conforama payent l’addition

Emploi par Clarisse Josselin

Inquiets pour l’avenir de Conforama et des 9 000 salariés de l’hexagone, l’ensemble des élus ont voté le 24 janvier un droit d’alerte économique. La maison-mère, le groupe sud-africain Steinhoff, est en pleine débâcle financière suite à des « irrégularités » comptables.

Des salaires minimum sous le seuil de pauvreté dans dix pays de l’UE

Europe par Evelyne Salamero

Alors que l’Union Européenne s’apprête à se doter d’un socle des droits sociaux lors du sommet du 17 novembre à Göteborg en Suède, la Confédération européenne des syndicats tire la sonnette d’alarme : dans dix de ses États membres, le salaire minimum ne dépasse pas 50% –dans le meilleur des cas– du revenu (...)

0,8%

Le chiffre de la semaine

La croissance dans la zone euro ne devrait pas dépasser ce niveau cette année et se limiter à 1,1 % en 2015, selon la Commission européenne qui a revu à la baisse les prévisions qu’elle avait faites en mai dernier (1,2 % pour 2014 et 1,7 % pour (...)