FO se félicite de la décision du Conseil d’Etat quant à l’utilisation de drones

Communiqué de FO par Yves Veyrier

La Confédération générale du travail Force Ouvrière se félicite de la décision du Conseil d’État enjoignant « l’État de cesser de procéder aux mesures de surveillance par drone, du respect, à Paris, des règles de sécurité sanitaire ». Le Conseil d’État estime en effet que cet usage en ce qu’il constitue un traitement de données à caractère personnel « caractérise une atteinte grave et manifestement illégale au droit au respect de la vie privée ».

La Confédération FO rappelle que dès le 17 novembre, jour de l’ouverture du débat au parlement de la proposition de loi de sécurité globale elle avait, entre autres, alerté « sur l’utilisation de drones qui pourrait conduire à la surveillance de la population et à la mise en cause de la liberté d’aller et venir ou de manifestation. »

Cette décision ne peut que conforter la Confédération FO dont la Commission exécutive, réunie le 17 décembre, a réaffirmé et confirmé sa détermination à combattre toute remise en cause des droits et libertés fondamentales, dont les libertés syndicales, et de toutes dispositions allant dans ce sens qui doivent être retirées, contenues notamment dans la proposition de loi « sécurité globale » et les décrets sécurité intérieure.

FO sera toujours intransigeante à cet égard.

Yves Veyrier Secrétaire général de Force Ouvrière

Les derniers communiqués Tous les communiqués

Les étudiants se mobilisent, FO les soutient

Communiqué de FO par Béatrice Clicq

Depuis près d’un an, la crise sanitaire a bouleversé la vie de l’ensemble de la population. La situation est particulièrement difficile pour les travailleurs qu’ils soient en activité partielle, en télétravail ou en première ligne.

GAFA : une décision claire du Conseil d’Etat

Economie par Nathalie Homand

Pour FO, cette décision vient conforter la lutte contre la fraude fiscale et rétablit l’équilibre entre les GAFA, souvent des multinationales qui bénéficient d’une fiscalité plus clémente en l’absence de règles fiscales harmonisées au niveau de l’UE ou de l’OCDE.