FO signe des accords de compétitivité chez Airbus Helicopters

Fédération FO Métaux par Métaux

© Ian HANNING/REA

Communiqués de FO Métaux

Face à un marché de l’hélicoptère au plus bas depuis vingt ans et à son évolution incertaine, le syndicat FO d’Airbus Helicopters a décidé de s’engager dans la négociation d’un plan d’amélioration de la compétitivité des sites français. Objectif principal : assurer leur développement avec des investissements significatifs, pérenniser les emplois et compétences sur le territoire, et permettre aux salariés de trouver des opportunités de développement personnel et de rémunération attractives.

FO Airbus Helicopters s’inscrit dans l’action du présent, mais aussi dans la préservation de l’avenir. C’est avec cet esprit d’anticipation que les équipes FO ont négocié depuis septembre 2020 et pendant plus de 40 réunions sur la compétitivité.

Articulée au sein de 3 accords collectifs, 5 leviers majeurs ont été pris en compte : l’optimisation des coûts, la flexibilité et l’efficacité du temps de travail, l’adaptation dynamique des compétences et des emplois, la reconnaissance des compétences et performances ainsi que l’expérience employée. FO Métaux a également obtenu que le budget d’investissement pour le développement des sites en France soit porté à près de 200 millions d’euros, ainsi que le recrutement de 200 personnes.

Au vu du contexte des marchés et de la situation du groupe Airbus dans cette période de crise sanitaire, avec ces 3 accords FO a pris ses responsabilités en s’engageant avec combativité dans un dialogue social exigeant pour la pérennité des sites en France.

Métaux Secrétaire général

Sur le même sujet

Covid 19 et suivi des personnes

Coronavirus / Covid19 par Union des Cadres et Ingénieurs

Communiqué de FO-Cadres
LES MESURES DOIVENT ÊTRE TEMPORAIRES, LIMITÉES DANS LE TEMPS ET ADAPTÉES EN RÉPONSE A LA LUTTE CONTRE LA PANDÉMIE
Alors que la lutte contre le Covid-19 s’intensifie à l’échelle mondiale, certains gouvernements mettent en place ou envisagent de recourir à de nouvelles (...)

Budget des CSE et activités sociales : FO déplore l’absence de consultation

Communiqué de FO par Karen Gournay

Dans le cadre de l’examen en première lecture du projet de loi relatif à diverses dispositions liées à la crise sanitaire, les députés ont adopté un amendement ouvrant « la possibilité aux CSE d’allouer une partie de leur budget de fonctionnement, ne pouvant excéder à la moitié, au financement des ASC (activités sociales et culturelles) au bénéfice des salariés et de leurs familles » jusqu’à l’expiration d’un délai de six mois à compter de la date de cessation de l’état d’urgence sanitaire.